16.8 C
New York
jeudi, mai 30, 2024

Buy now

spot_img

Réponse à l’insurrection terroriste du THIOKI FINAL d’Ousmane Sonko : qualifier le Pastef d’organisation terroriste, le dissoudre et criminaliser les actes de destruction des biens publics, privés nationaux ou étrangers (Par Moustapha Diakhaté)

Le Sénégal est attaqué par des ennemis de l’intérieur et de l’extérieur. Ce qui se passe dans notre pays est une insurrection terroriste organiser par Ousmane Sonko et le Pastef.

Les violences perpétrées au Sénégal ne sont pas des manifestations de soutien à une cause ou des réactions de mécontentement politique ou social. Il s’agit d’une insurrection terroriste perpétrée par des hordes d’insurgés qui ciblent les points névralgiques pour paralyser le pays : infrastructures, transports, eau, électricité, aéroports, banques. C’est du terrorisme insurrectionnel.

Face à ces actes terroristes et insurrectionnels d’Ousmane Sonko, la réponse de la République doit être implacable. Il s’agit de qualifer le Pastef d’organisation terroriste, procéder à sa dissolution et l’arrestation de tous ces responsables.

L’autorisation doit être aussi donnée aux vaillantes forces de défense et de sécurité de traiter comme terroristes tous ceux qui s’attaquent à des biens publics, privés nationaux ou étrangers.

Le Président de la République doit engager la procédure parlementaire pour criminaliser, sans délai, avec effets rétroactifs pour punir les auteurs et commanditaires des actes de destruction des biens publics comme privés nationaux et étrangers.

L’Etat doit déclarer le parti Pastef organisation terroriste et procéder à sa dissolution de même que ses satellites comme Frapp-France dégage et à l’arrestation de tous ces responsables y compris les députés.

Les collectivités territoriales qui sont dirigées par Pastef doivent être dissoutes et confiées à des délégations spéciales.

Les relais locaux, médiatiques ou non de la vermine terroriste et insurrectionnelle de Pastef, doivent être mis hors état de nuire. Une purge des membres de Pastef doit être opérée dans l’administration, appareils et structures de l’Etat.

Le Président de la République doit proposer aux participants du dialogue une déclaration condamnant les actes terroristes et insurrectionnels de Ousmane Sonko.

Le Président de la République doit aussi instruire son gouvernement de rencontrer la Représentation nationale, le corps diplomatique, les communautés religieuses, partis politiques, centrales syndicales et organisations patronales pour leur expliquer et faire le bilan des actes et manœuvres terroristes perpétrés par Ousmane Sonko et ses acolytes pour déstabiliser le Sénégal.

Les opérateurs économiques qui financent les activités subversives de Pastef doivent recherchés, arrêtés et leurs entreprises fermées.

Pour l’amour du Sénégal,

Vive la République !

Vive le Sénégal !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles