8.1 C
New York
vendredi, avril 19, 2024

Buy now

spot_img

Présidentielle 2024 : PDS/France exige l’arrêt immédiat du processus électoral et le report de l’élection…

A travers un communiqué, la Fédération du Parti démocratique sénégalais (PDS) en France prend une position ferme et catégorique en demandant l’arrêt immédiat du processus électoral et le report de l’élection présidentielle prévue pour le 25 février 2024.

« Depuis le coup d’Etat électoral du Samedi 20 Janvier perpétré par le Conseil constitutionnel, la tenue d’élections inclusives, libres, démocratiques et transparentes s’est fondamentalement éloignée de notre cher Pays qui jadis était la vitrine en matière de compétition électorale en Afrique. L’élimination honteuse d’une quarantaine de candidats à la candidature durant le contrôle des parrainages a été le premier jalon d’une violation systématique du processus électoral », rapporte un communiqué.

Concernant la candidature du président Karim Meissa Wade, la fédération du parti démocratique sénégalais en France constate et dénonce le « caractère xénophobe, chauvin et dangereux de la décision rendue par le Conseil constitutionnel dont certains membres sont à la solde et sous la coupole du candidat Amadou Ba ».

Selon la même source, la fédération du parti démocratique sénégalais en France est « certaine que la participation du président Karim Meissa Wade à l’élection du 25 Février signifierait le retour à la magistrature suprême du parti démocratique sénégalais et de ses alliés. Ce retour aux affaires déclencherait le processus de construction d’un Sénégal prospère, uni, avec une justice indépendante en dehors des combines politiciennes et des coups bas tordus, orchestrés par des candidats sans envergure politique à l’image du très impopulaire Amadou Ba et du mercenaire Thierno Alassane Sall ».

D’après ledit communiqué, la fédération du parti démocratique sénégalais en France, à l’image de la communauté nationale et internationale, soutient l’initiative des députés du PDS pour l’instauration d’une commission d’enquête parlementaire afin d’apporter toute la lumière sur le coup de force du Conseil constitutionnel.

« La fédération du parti démocratique sénégalais en France demande également au groupe parlementaire Liberté-Démocratie-Changement de déposer dans les plus brefs délais une motion de censure contre le spécialiste des coups tordus et principal parrain du conseil constitutionnel Amadou Ba. A la lumière de tous ces manquements qui ternissent l’image de notre Pays, la fédération du PDS/France exige et sans ambiguïté l’arrêt immédiat du processus électoral et le REPORT DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE du 25 février 2024 », lit-on dans le communiqué.

Pour PDS/France, ce report permettra d’avoir des élections inclusives et transparentes avec une « évaluation du système de contrôle des parrainages et la restauration du président Karim Meissa Wade dans ses droits bafoués par des juges aux ordres ».

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles