25.3 C
New York
lundi, avril 15, 2024

Buy now

spot_img

Conseil constitutionnel : Les «grosses» accusations de corruption et de collusion du Pds

Depuis l’invalidation de la candidature de Karim Wade, la colère des libéraux ne s’estompe pas. Après la sortie de leur candidat hier tard dans la nuit, les députés du Parti démocratique sénégalais (Pds) aussi ont réagi vigoureusement ce dimanche.

Karim Wade ne participera pas à la future présidentielle. Son nom a été enlevé de la liste définitive de candidats par le conseil constitutionnel. Une décision «scandaleuse et inacceptable», selon les députés du Parti démocratique sénégalais (Pds).

Ces élus libéraux «exigent la mise en place immédiate d’une commission d’enquête parlementaire pour enquêter sur les conditions d’élimination des candidats à l’élection présidentielle du 25 février prochain et en particulier celle de Karim Wade».

Ils soulignent dans leur communiqué de presse, que cette commission d’enquête devra particulièrement enquêter «sur les conflits d’intérêts, les avantages et les soupçons de corruption et collusion de certains membres de notre conseil constitutionnel avec certains candidats».

Les députés du Pds estiment même, que «les juges Cheikh Tidiane Coulibaly et Cheikh Ndiaye auraient dû se récuser en raison de leurs connexions douteuses et de leur conflit d’intérêts.»

Ils comptent déposer une plainte dans les prochains jours pour, disent-ils, «révéler toutes les infractions et atteintes à la démocratie, aux droits du candidat et à la constitution dans le cadre d’une enquête exhaustive».

— Karim Wade (@KarimWade_PR)

 

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles