7.8 C
New York
vendredi, avril 19, 2024

Buy now

spot_img

Litige foncier à la mosquée Massalikul Jinaane : Mbackiou Faye au banc des accusés

Quatre ans après l’inauguration de la grande mosquée Massalikul Jinaane de Colobane, des bruits de couloir retentissent quant au relogement de la famille Mamadou Fall expropriée pour les besoins de ce joyau. La famille Fall qui a accepté de céder son terrain en 2007, acheté deux ans plus tôt, pour l’érection de la mosquée Massalikul Jinaane, se retrouve dans le désarroi. Les éléments de la Descos sont venus les déguerpir sans ménagement de leur nouveau terrain qui leur avait été remis par l’ex-khalife des Mourides Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké par l’entremise de son représentant à Dakar, Mbackiou Faye.

Titulaire d’un bail sur un terrain de plus de 2000 m2 en plein cœur de Dakar, la famille Fall a été expropriée dans les années 2007 pour les besoins de l’érection de la Mosquée Massalikul Jinaane de Colobane. En bons mourides, ils n’avaient opposé aucun refus, d’autant plus que l’Etat leur avait proposé un autre terrain juste à côté.

Par la suite, la famille Fall avait enclenché une procédure de régularisation, qui a suivi son cours normal jusqu’en 2013, avant d’être bloquée, sans aucun motif. En 2020, des individus ont surgi de nulle part pour réclamer la paternité de ce terrain qui, il faut le rappeler, est occupé depuis 2009 par la famille Fall qui l’avait même clôturé.

Comme si cela ne suffisait pas, cette semaine, la famille Fall a reçu la visite d’éléments de la Descos venus les déguerpir sans ménagement.

En conférence de presse, ce jeudi 19 octobre, à la maison de la Presse, Mamadou Fall et ses enfants dénoncent vigoureusement cette « forfaiture qui a trop duré », selon eux.

Mohammadou Moustapha Mbacké Fall, le porte-parole de la famille a fait la genèse de cette situation « lamentable » qu’ils vivent depuis 14 ans.

« En 2005, mon père avait acheté un terrain qui était en bail cession définitive. En 2007, lors de la construction de la grande mosquée, il s’est avéré que la superficie qu’on a achetée qui est de 2087 m2 en bail cession définitive fait partie de la grande mosquée Massalikul Jinaane de Colobane. Lors de la construction, mon père a rencontré le Khalife général des mourides de l’époque, Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké, qui a décidé de lui donner un autre espace. Le khalife a alors demandé à son représentant à Dakar, Mbackiou Faye, de se charger de l’exécution de son ordre. M. Mbackiou Faye est allé avec mon père et le Cadastre qui a délimité une superficie de 2800 m2. Tous les papiers étaient déjà en cours. Une fois la délimitation faite, le terrain a été clôturé en 2009. Maintenant, les gens qui se trouvaient sur l’ancien terrain sont venus rejoindre le nouveau terrain. Après l’ancien terrain a été aménagé pour ériger la mosquée Massalikul Jinaane », a laissé entendre Mohammadou Moustapha Mbacké Fall, fils du propriétaire du terrain.

La Descos et les sommations de déguerpissement

Il a renchéri en précisant qu’« entre temps, tous les papiers nécessaires qu’on devait avoir pour régulariser le terrain, nous les avons. Le dossier est entré pour la première fois en 2011 à la CCOD (Commission de contrôle des opérations domaniales; Ndlr), ils ont dit qu’ils vont demander l’avis du cadastre. Après l’avis du cadastre donné, le dossier est encore revenu en 2013. Et, en 2013, la commission a dit de surseoir le dossier avec cadastre. De 2013 à 2020, on court derrière ce dossier pour une régularisation. Impossible d’avoir une information sur le dossier ».

A leur grande surprise en 2020, ils ont constaté que le terrain de 2800 m2 a été morcelé en cinq (5) parcelles dont la famille Wagué et autres sont bénéficiaires.

« Après cet épisode, poursuit le porte-parole de la famille Fall, la Descos est venue donner des sommations de déguerpissement des lieux sous prétexte que ceux qui sont venus nous rejoindre sur le terrain ont des droits réels ».

Les promesses non-tenues de Mbackiou Faye

« La situation est devenue très compliquée, notre père a décidé d’appeler Mbackiou Faye vu qu’il était impliqué dans le dossier dès le début. Mbackiou Faye a dit qu’il va régler le problème mais rien n’a été fait. Mon père a insisté pour le voir mais Mbackiou Faye lui a dit d’aller voir le Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké. Mon père est allé rencontrer le Khalife général des mourides avec Serigne Abdoul Mbacké, le khalife général de Serigne Fallou Mbacké. Ils se sont enfermés dans une chambre les trois plus deux autres personnes proches du Khalife. Mon père a bien expliqué ce qui s’est passé et directement le Khalife général des mourides a appelé Mbackiou Faye. Au Téléphone, Mbackiou Faye a répondu au Khalife général des mourides que mon père a raison, ‘le terrain lui appartient’. Serigne Mountakha Mbacké lui a intimé l’ordre de tout faire pour régulariser la situation. Mbackiou Faye a répondu par l’affirmatif au Khalife ».

Le « ndiguël » du Khalife non respecté par Mbackiou Faye

Chose étrange, regrette Mohammadou Moustapha Mbacké Fall, depuis lors, le sieur Mbackiou Faye n’a rien fait jusqu’à présent. « Au contraire, il a retourné sa veste en disant à mon père : ‘je t’ai donné un terrain, tu ne l’as pas viabilisé jusqu’à ce que d’autres l’occupent’. Même si mon père avait laissé le terrain, c’est sa propriété. Mais ce n’est pas d’ailleurs le cas puisque le terrain a été clôturé depuis 2009 », a dénoncé M. Fall.

Enfin, la famille Fall appelle les autorités compétentes, les proches du Khalife général des mourides pour régulariser la situation des expropriés de la mosquée Massalikul Jinaane qui demeure une bombe à retardement.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles