27.9 C
New York
mercredi, mai 22, 2024

Buy now

spot_img

Iran : Après l’avoir frappé au Pakistan, l’Iran traque Jaïsh al-Adl dans le sud-est du pays.

Rédaction du site

Les forces du QG de la force al-Qods du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI) dans la province du Sistan-Baloutchistan ont mené une opération contre une cellule terroriste affiliée à Jaïsh al-Adl, « l’Armée de la Justice » dans la région de Rask, dans le sud-est de l’Iran, a rapporté l’agence iranienne Tasnim.

Selon l’agence, pendant cette opération, « un terroriste a été tué », et « les autorités compétentes poursuivent les membres restants de la cellule ».

Elle a également signalé qu’une quantité d’armes, d’équipements, de matières explosives et de matériel de fabrication de bombes destinés à mener une vaste opération de sabotage ont été confisqués.

Mardi, les médias officiels iraniens ont indiqué que deux bases appartenant à l’organisation terroriste Jaïsh al-Adl au Pakistan ont été attaquées par des missiles balistiques, en réponse aux « crimes terroristes récemment commis par les ennemis de l’Iran ».

Ce mercredi, le Pakistan a rappelé son ambassadeur à Téhéran, a annoncé le ministère des Affaires étrangères pakistanais. « La violation patente hier de la souveraineté du Pakistan par l’Iran est (…) contraire à la Charte des Nations unies », a expliqué le porte-parole des Affaires étrangères Mumtaz Zahra Baloch dans un communiqué.

davos_abdollahian

« Cette organisation a visé notre sécurité à plusieurs reprises depuis le sol irakien », a affirmé le ministre iranien des Affaires étrangères Hussein-Amir Abdollahian, dans un appel téléphonique avec son homologue pakistanais. Lui assurant aussi que « la sécurité du Pakistan équivaut à la nôtre ».

Depuis Davos, il a déclaré que l’Iran n’a visé que des terroristes au Pakistan indiquant qu’ils sont également en lien avec Israël.  « Les dommages toucheront tout le monde si les crimes israéliens à Gaza ne sont pas stoppés au plus vite possible », a-t-il affirmé.

Il y a quelques mois, le ministre iranien de la Sécurité, Ismail Khatib, avait déclaré que les forces de sécurité ont observé l’entrée de 200 membres de cette organisation dans le pays et qu’elles les surveillent.

L’Iran a été victime durant ces deux derniers mois de deux attentats terroristes : Le premier a eu lieu en décembre dans la ville de Rask, dans le sud-est de l’Iran aussi, où un commissariat de police a été attaqué tuant 11 policiers et en blessant au moins six autres. Depuis sa création, l’organisation de Jaïsh al-Adl a lancé  plusieurs attaques terroristes contre les forces de sécurité iraniennes.

Le second attentat s’est déroulé le 3 janvier dans la province de Kerman, au sud-est du pays, sur la route menant au sanctuaire du général martyr Qassem Soleimani, où deux engins piégés et ont fait 100 martyrs et des dizaines de blessés.

Dans la nuit de lundi à mardi, l’Iran a vengé ce dernier attentat en menant plusieurs frappes balistiques en Irak et en Syrie, visant l’un des principaux quartiers généraux du Mossad à Erbil, dans le Kurdistan irakien, ainsi que des rassemblements terroristes à Idlib, au nord-est de la Syrie et à l’est de l’Euphrate.

 

 

Source: Divers

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles