21.1 C
New York
mardi, juin 25, 2024

Buy now

spot_img

Journée nationale des daara: L’intégralité du discours de Macky Sall

“…Je tiens tout d’abord à vous exprimer ma gratitude pour votre réponse massive à notre invitation, et votre mobilisation exceptionnelle démontrant ainsi votre attachement aux Daara.

Je suis heureux et fier de rencontrer pour la deuxième fois consécutive la communauté des daara, dans le cadre des concertations que j’organise régulièrement avec toutes les catégories d’acteurs de la vie économique, sociale et culturelle du Pays.

La Journée nationale des Daara est un moment solennel de retrouvailles, de partage, de réflexion, de dialogue et de communion, rassemblant l’ensemble des parties prenantes, venues de toutes les régions du Sénégal, sous les prières ferventes et la bienveillante orientation de nos éminents guides religieux.

En tant que cadre d’éducation et de formation, le Daara est un repère, qui véhicule des valeurs et codes de conduite de référence, ancrés dans les enseignements du Saint Coran et de la Sunna du Prophète Muhammad (PSL).

Le Daara exerce un impact significatif sur les mutations socioculturelles au Sénégal. Car il a joué un rôle prépondérant et continue de participer à la promotion de la coopération et du dialogue entre les différentes cultures.

Cette dynamique constante de préservation du vivre-ensemble, contribue efficacement à l’essor et à la consolidation de la Nation.

Dès lors, le Daara mérite, plus que par le passé, une attention particulière en tant qu’instrument de cohésion à renforcer dans le cadre du Sénégal Emergent.

Je tiens à saluer les efforts des Khalifes généraux et de tous ceux qui œuvrent inlassablement pour sauvegarder fondamentaux des Daara tout en améliorant les conditions de vie et d’éducation des Ndongo-Daara.

Mesdames, Messieurs, honorables autorités religieuses,

A travers la création du Bureau d’Assistance aux Daaras et aux diplômés de l’Enseignement Arabe (BADEA), l’institutionnalisation de la Journée nationale des Daara et l’instauration du Grand Prix international pour le Récital du Saint Coran, j’ai voulu renforcé, de façon qualitative et significative, les actions de l’État visant à améliorer les conditions de vie dans les Daara.

Il s’agit d’une conviction profonde, soutenue par l’équité sociale et l’égalité des chances entre toutes les catégories sociales qui sont les bases de mon engagement permanent pour le Sénégal.

Depuis 2012, l’État du Sénégal, avec le concours de nos partenaires au développement, a mis en place des projets et programmes d’envergure nationale, représentant un investissement global de plus de 25 milliards FCFA.

Sous ce rapport, il me plaît d’informer que la mise en œuvre des mesures prises l’année dernière a engendré des résultats fort appréciables.

En effet, les efforts consentis, ont abouti à la construction de 78 daara modernes dans plusieurs régions et la réhabilitation de 99 autres daara qui étaient déjà fonctionnels.

Parallèlement, l’accompagnement de 603 daara, y compris des daara préscolaires, a permis de relever sensiblement le niveau de vie scolaire de 33 880 bénéficiaires directs en accès et en qualité.
Toujours dans le souci d’améliorer l’offre d’éducation dans les daara, le Ministère de l’Education nationale pilote l’opérationnalisation d’un curriculum des daara modernes (CDM) en fournissant divers supports et manuels pédagogiques, mais aussi des exemplaires du Saint Coran.

Pour les intervenants adultes, l’Inspection des Daara nouvellement érigée en Direction nationale a piloté un vaste programme de renforcement de capacités professionnelles des acteurs. De plus, l’État a procédé au recrutement et à la formation de 665 prestataires de services pour les daara.

De nos jours, la problématique de la gestion des Daara a connu des avancées significatives avec la signature d’un accord-cadre pour la promotion des daara, soutenu par un projet de loi portant statut du daara au Sénégal (en instance).
Dans une perspective prometteuse, la direction nationale des Daara, issue des avancées de la première édition de cette journée, a déjà entamé l’élaboration d’un document d’orientation pour moderniser les Daara. Ce document servira de modèle à notre offre éducative et sera accompagné d’un système national de suivi-évaluation, ainsi que d’une cartographie nationale des Daara, qui sera actualisée en permanence, facilitant ainsi la modernisation de cette offre d’éducation.

Sur le plan règlementaire, le décret n° 2023-225 du 18 janvier 2023 a institué la Journée nationale des Daara, renforcé par le décret n° 2023-1703 du 4 août 2023 instaurant le Grand Prix International du Récital du Saint Coran.

Depuis 2022, le Gouvernement s’est fortement engagé dans cette mobilisation nationale pour les Daara, prévoyant le recrutement final de 650 maîtres coraniques dans la fonction publique d’ici la fin de l’année 2023, avec plus des 2/3 déjà bénéficiaires de salaires.

En outre, une subvention (évolutive) annuelle de six (6) milliards d FCFA a été accordée, dont un milliard est spécifiquement dédié à une dotation en riz afin de contribuer à la prise en charge alimentaire « Ndongo Daara » et de leurs maîtres ( pour limiter les effets néfastes de la mendicité).
De surcroît, il convient de souligner la montée en puissance des activités de la Haute Autorité du Waqf (HAW).
C’est ainsi que la Haute Autorité du Waqf a initié un projet dénommé « Waqf CMU-Daara » qui vise à financer, sur fonds propres à hauteur de 124.950.000 FCFA, l’enrôlement annuel au programme national de Couverture maladie universelle de 100.000 « Ndongo Daara » (enfants talibés) ainsi que 10.000 maîtres coraniques et leurs familles (1 conjoint et 2 enfants) et 700 « Ndeyou Daara » (marraines). La part de l’Etat s’établirait ainsi à 387.450.000 FCFA, soit un total de 512.400.000 FCFA.
L’opérationnalisation du « Waqf CMU-Daara » à partir du mois d’août 2023 a permis d’enrôler sur la base de critères de vulnérabilité 59.506 bénéficiaires, dont 53.010 « Ndongo Daara », 1.743 maitres coraniques, 2.911 enfants de maitres coraniques, 1.554 conjoints et 288 « Ndeyou Daara ».

Cette couverture a impacté, à la date du 8 décembre 2023, 1.541 Daara répartis dans 38 départements sur les 46 que compte le Sénégal.
La réalisation de ce projet et son mécanisme de pérennisation sont adossés au Waqf public monétaire mis en place par le décret n°2022-1681 du 16 septembre 2022.
Les ressources du capital du Waqf public monétaire ont été constituées en 2023 par trois catégories de contributeurs, à savoir l’Etat (1 milliard, dont 500 millions libérés), la Haute Autorité du Waqf (revenus de placement): 117.500.000 FCFA, et des Donateurs individuels: 7.721.887 FCFA.
S’agissant du Projet immobilier Waqf public au profit des Daara modernes, il vise à générer des ressources stables afin de garantir une subvention efficiente et durable du processus de modernisation des Daara.
Pour mémoire, l’Etat du Sénégal et la Banque Islamique de Développement (BID) ont signé le 17 avril 2022 les accords de financement pour le projet de construction de l’immeuble waqf de R+16 au profit des Daara au Centre-ville de Dakar, pour un coût global de 24,2 millions de dollars US (environ 14,5 milliards FCFA).

A date, toutes les contraintes ont été levées et les études géotechniques finalisées au mois d’août 2023. Les procédures de sélection des entreprises pour la construction et des consultants pour le suivi des travaux ont démarré. Ainsi, la pose de la première pierre devrait intervenir au courant du 1er trimestre de 2024.
A terme, les revenus locatifs de l’immeuble vont permettre de prendre en charge le fonctionnement des 64 Daara modernes construits dans le cadre du Programme d’appui à la modernisation des Daara (PAMOD).

Par ailleurs, la formation professionnelle, l’accompagnement, le financement et l’insertion des pensionnaires et sortants des daaras, demeurent des préoccupations majeures.

A cet égard, il convient de relever que le 3FPT a financé à hauteur de 622 .592 .147 F CFA la formation de 1732 personnes sur la période de 2021 à 2023 dans des filières porteuses telles que la couture, la pâtisserie, la plomberie, l’électricité bâtiment, l’installation de panneaux solaire, le câblage de fibre optique, l’infographie, l’électromécanique, l’horticulture, la transformation des fruits et légumes et le maraîchage.

La plupart des bénéficiaires ont obtenu un diplôme de Certificat professionnel de Spécialisation (CPS) reconnu par l’Etat du Sénégal. Ce qui constitue un pas important dans la politique d’inclusion.

De plus, en appui à l’autonomisation des sortants des Daaras, des pensionnaires déjà formés sur financement du 3FPT, ont été accompagnés sur les techniques de création d’entreprise, de gestion financière et comptable, de leadership et de développement personnel.

Ce soutien a abouti à la conception de 85 projets collectifs et individuels d’un montant de 445.000.000 FCFA portés par 263 pensionnaires des Daaras des régions de Dakar, Louga et Thiès, projets dont l’instruction de financement est en cours à la DER/FJ.

Mesdames, Messieurs, Chers participants,

Comme vous le savez, le Sénégal s’est engagé dans une politique de diversification de l’offre éducative pour répondre à une forte demande d’éducation religieuse, avec pour socle principal l’apprentissage et la mémorisation du Saint Coran.

C’est dans cet élan que j’ai souhaité organiser, pour la première fois au Sénégal, un Grand Prix international de Récital du Saint Coran ouvert à des participants de différentes nationalités, de la sous-région et d’autres régions, tous membres de la « Oummah islamique ».
Les lauréats présents aujourd’hui, issus de ce prestigieux concours, seront honorés dans un instant pour leur brillante performance. Je leur adresse mes chaleureuses félicitations.
Je félicite également les membres du jury de renommée internationale qui ont dirigé cette compétition avec objectivité et efficacité.
J’exprime ma gratitude aux pays frères et amis qui ont participé à cette première édition avec leurs délégations respectives.

Mesdames, Messieurs, Chers acteurs et partenaires des Daara,
La journée nationale des Daara est pour moi l’occasion de prendre de nouvelles mesures, bâties sur le consensus, afin de consolider l’action globale en faveur des daara :

1. Poursuivre les concertations autour du projet de loi portant statut des daara dans une dynamique consensuelle ;

2. Accélérer l’ouverture des filières de formation professionnelle aux sortants des daara pour faciliter leur employabilité et leur insertion socio-économique avec le soutien des instruments de l’Etat (3FPT, DER/FJ, FONGIP, ANPEJ, ANIDA, PRODAC………);

3. Amorcer dans les meilleurs délais le démarrage de la Phase 2 du Projet d’Appui à la Modernisation des Daara phase 2 (PAMOD2) ;

4. Poursuivre la politique d’accès à la terre en faveur des borom-daara et ndeyu-daara ;

5. Assurer la pérennisation de la subvention annuelle (évolutive) allouée aux daara à inscrire dans le budget de l’Etat ;

6. Renforcer les mesures d’amélioration du cadre de vie des daara et mieux assurer la protection des apprenants ;

7. Finaliser le cadre national de concertation sur les daaras afin d’harmoniser les démarches et actions avec les partenaires.
8. Renforcer la contribution financière en faveur du Waqf public monétaire, à hauteur de 2 milliards FCFA par an et faciliter l’attribution d’un foncier, afin de développer un waqf permettant d’accroitre le nombre de bénéficiaires.

Je voudrais, avant de conclure, rendre un vibrant hommage à nos guides religieux et Serigne-Daara pour leur dévouement en faveur de l’instruction, de l’éducation et de la formation de notre jeunesse, ainsi que pour leurs prières ferventes en faveur de la paix, de la stabilité et de la prospérité du Sénégal dans l’équité.

Je remercie les partenaires au développement pour leur contribution active dans ce domaine.
J’adresse mes félicitations spéciales au Ministre de l’Éducation nationale, le Docteur Cheikh Oumar ANNE, pour son engagement déterminé et ses efforts inlassables en faveur de la communauté des Daara.

Enfin, j’exprime ma gratitude aux associations de maîtres coraniques, aux Boroom daara, aux Ndeyou daara et aux Ndongo daara, dont la mobilisation historique a assuré le succès de cette journée mémorable.

Je vous remercie de votre aimable attention.”

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles