15 C
New York
dimanche, avril 21, 2024

Buy now

spot_img

Ousmane Sonko radié des listes électorales

Ousmane Sonko ne serait plus électeur ni éligible. Le président de Pastef aurait été radié des listes électorales pour sa condamnation par contumace dans l’affaire Sweet Beauté. Le leader des Patriotes, qui ne s’est pas présenté à son procès devant la Chambre criminelle, a écopé de deux ans de prison ferme pour corruption de la jeunesse.

D’après les informations de « L’Observateur », reprises par iGFM, le ministère de la Justice a transmis au département de l’Intérieur, il y a trois semaines, la liste de personnes dont la condamnation a entraîné la perte de leurs droits civiques. Et, souligne le journal, le nom de Ousmane Sonko figure «sur le bordereau» du document envoyé par la Chancellerie..

« L’Observateur » rapporte que la procédure de notification de la décision au concerné, est en cours. Elle est conduite par le sous-préfet des Almadies.

Dans une correspondance datée du 3 août 2023, ce dernier avait saisi en ce sens, le commissaire de Dieuppeul, le chargeant de remettre la notification, «en mains propres», au concerné. Mais Ousmane Sonko étant incarcéré à la prison de Sébikotane, pour une autre procédure, le pli a été retourné à l’autorité administrative, selon le journal. La même source renseigne que le sous-préfet pourrait saisir l’administration pénitentiaire, pour la transmission de la notification au leader de Pastef.

« L’Observateur » parie que la radiation d’Ousmane Sonko «ouvre une bataille judiciaire en raison des contradictions dans l’interprétation des textes» invoqués pour justifier la décision. Le procureur de la République considère que l’incarcération du Patriote en chef, pour une autre affaire, n’éteint pas sa condamnation par contumace dans le dossier Sweet Beauté. Par conséquent, suggère-t-on du côté de la Chancellerie, sa radiation des listes électorales, suivant l’article L29 du Code électoral, s’avère juste.

Les avocats d’Ousmane Sonko défendent le contraire. Ils estiment que leur client conserve ses droits civiques car, considèrent-ils, son arrestation anéantit d’office sa condamnation par contumace.

Étant sur la même longueur d’ondes que ses conseils, le maire de Ziguinchor, depuis la prison de Sébikotane, a saisi le greffier en chef du Tribunal de Grande Instance hors classe de Dakar, d’un acte de non acquiescement de son jugement par contumace.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles