Serigne Bassirou Guèye rebondit à Thiès et Assane Ndiaye À l’Ofnac

0
175

Alors que l’opinion était concentrée sur le dernier remaniement, un remue-ménage avait cours dans la magistrature en consultation à domicile

Alors que l’opinion était concentrée sur le dernier remaniement, un remue-ménage avait cours dans la magistrature en consultation à domicile, en perspective de la nomination prochaine d’un nouveau président de la cour suprême après le départ à la retraite du premier président Cheikh Tidiane Coulibaly en novembre prochain. D’après des sources de L’as, l’ancien procureur de Dakar Serigne Bassirou Guèye va à la cour d’appel de Thiès comme procureur général et le juge Assane Ndiaye va, quant à lui, rebondir à l’office national de Lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac).

Détaché à la Présidence de la République en novembre 2021, depuis son départ du poste de procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye va atterrir à la Cour d’appel de Thiès comme procureur général. De sources sûres, la consultation à domicile ayant abouti à cette décision a eu lieu deux jours avant le dernier remaniement ministériel. Des sources concordantes affirment qu’il y aurait un haut magistrat qui manœuvre d’en haut. Il faut également signaler qu’Assane Ndiaye va rebondir à l’Office national de Lutte contre la Fraude et la Corruption (OFNAC) après sa retraite.

LE CAS CHEIKH TIDIANE COULIBALY ?

Malgré le fait que Cheikh Ahmed Tidiane Coulibaly va à la retraite au mois de novembre, son remplaçant n’est pas encore connu.

Avec la loi organique portant statut des magistrats de 1992, aussitôt le poste de Premier président de la Cour Suprême vacant, le Procureur Général le remplaçait d’office sur sa demande. On peut citer le cas de Badio Camara qui était procureur général sous Pape Oumar Sakho et Cheikh T Coulibaly lui-même qui était procureur général sous Badio Camara. Ce qui veut dire que Mansour Mbaye est bien pressenti. Mais étant donné que ce n’est plus automatique en vertu du dernier statut des magistrats, l’actuel Procureur Général Mansour Mbaye devra se bagarrer ferme. Selon certaines indiscrétions, Mansour Mbaye ne serait pas opposé à la nomination de Serigne Bassirou Guèye, quoique problématique, puisqu’il y trouve des magistrats plus anciens que lui dans la hors hiérarchie.

En revanche, cela devrait permettre à M. Mbaye de renforcer son réseau pour la course à la tête de la Cour Suprême. « Cela veut dire que le Procureur Général pouvait sur sa demande remplacer le Premier Président si le Poste est vacant. C’était prévu par une disposition de la loi 92-26 portant statut de la magistrature.

Maintenant, c’est le Président de la République sur avis du CSM et non sur demande du Procureur Général qui fait valoir des arguments au même titre que ses collègues du grade Hors hiérarchie, groupe B, échelon 3, alors qu’il est assez bien placé du fait qu’il est le pendant du Premier Président au groupe C où il a un échelon unique », souffle un magistrat qui ajoute en revanche qu’au ministère de la Justice, les gens craignent son tempérament de baroudeur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici