Sébikotane : rebondissement dans l’affaire du charretier mort par électrocution

0
169

Dans son édition d’hier, mardi, Libération révélait qu’un charretier est décédé par électrocution, dimanche dernier à Sébikotane, en tentant de soulever une tôle en zinc qui était en contact avec un fil électrique. L’histoire est un peu différente.

Dans son édition de ce mercredi, le journal rapporte que le charretier a été plutôt victime du dispositif anti-vol de E. M. Faye, un soudeur métallique. Pour éviter que les portes métalliques qu’il avait fabriquées soient dérobées à son absence, il les avait électrifiées avant d’aller au Gamou avec sa famille.

Dimanche, sous l’effet du vent qui accompagnait la pluie, l’une des portes est tombée sur la route, obstruant le passage. C’est en essayant de la dégager de son chemin que le charretier a reçu une décharge électrique qui ne lui a laissé aucune chance.

Libération informe que le soudeur a été arrêté et placé en garde à vue pour homicide involontaire et mise en danger de la vie d’autrui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici