Redistribution de postes au compte-gouttes : Comment Macky Sall tient ses alliés en respect

0
166

Au crépuscule de son quinquennat, le président de la Ré- publique, Macky Sall, est submergé de problèmes envenimés par la guerre de succession au sein de sa coalition. Pour s’aider, il est obligé de travailler à gérer leurs susceptibilités. Le temps qu’il sera avec eux.

A moins de deux ans de la fin de son mandat présidentiel, Macky SALL est assailli de toutes parts. D’abord, par la question de la troisième candidature. Ensuite, par des problèmes internes à son parti, l’Apr. Enfin, par les formations membres de sa coalition, Benno Bokk Yakaar, confrontés à des soucis pour le contrôle de leurs directions respectives.

Le Parti socialiste (Ps) et l’Alliance pour la République (AFP) sont dans une guerre larvée. Il ne fait plus de doute qu’entre Aminata Mbengue NDIAYE et Serigne Mbaye THIAM, le contrôle du Ps est la pomme de discorde. La situation est pratiquement la même au sein des progressistes entre le ministre des Pêches, Pape Sagna MBAYE, l’ancien ministre, Alioune SARR, et Malick DIOP, député. Le Parti de l’indépendance et du travail (PIT) souffre de la même pathologie. Macky SALL pourrait aider les partis alliés de sa coalition minés par des guerres de positionnement à s’équilibrer le temps qu’il leur reste à vivre ensemble, en imposant sa personnalité.

C’est manifestement dans ce cadre que certaines nominations ont été effectuées dans le souci de redistribution des rôles au niveau de la coalition présidentielle. Sachant qu’un renforcement de ces partis alliés lui sera plus utile, Macky SALL travaille à régler leurs problèmes internes. Le chef de file de la coalition Benno Bokk Yakaar a dû insister que leur choix répond plus à une volonté de respect d’une certaine orthodoxie, une certaine hiérarchie interne. Ils sont donc choisis pour l’accompagner et non pour se faire la guerre pour savoir qui va être premier si Macky SALL s’en va.

C’est dans ce cadre qu’il a ramené Aminata Mbengue NDIAYE au Haut conseil des collectivités territoriales, en maintenant Serigne Mbaye THIAM dans le gouvernement. Le débat sur le remplacement du natif de Keur Madiabel s’est, un moment, posé au sein du Parti socialiste. On murmurait même que la formation du gouvernement était retardée parce que le Ps voulait changer ses membres. Sans succès puisque Alioune NDOYE et Serigne Mbaye THIAM ont été reconduits.

Mais, la confirmation de l’ancienne maire de Louga permettra au Ps non seulement une certaine fidélité mais aussi aidera la formation des Verts de Colobane à avoir un ciment autour de la Secrétaire générale pour essayer d’atténuer les chocs de la guerre de succession.

Idem à l’Afp où la guerre de succession fait rage. Macky SALL a envoyé Malick DIOP à l’Assemblée nationale, Pape Sagna MBAYE dans le gouvernement, tout en maintenant Moustapha NIASS à un autre poste stratégique, au sein de son cabinet, pour mieux aider l’Afp à se solidifier. Avec le fondateur historique de l’Afp à ses côtés, les progressistes rentrent dans les rangs en restant des militants et des responsables du parti sans chercher coûte que coûte à fragiliser les fondamentaux du parti pour juste se mettre au-devant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici