Ousmane SONKO pris en flagrant délit d’affabulation.

0
635

 

Attrait à la barre ce jeudi 16 février 2023 pour diffamation par le camarade Mame Mbaye NIANG, Ousmane SONKO a encore une fois été pris en flagrant délit d’affabulation. Attendu sur les preuves qu’il dit détenir sur l’affaire PRODAC, il s’est comme à son habitude, réfugié derrière les robes de ses avocats afin de reporter la sentence de cette énième calomnie sciemment orchestrée.
Pourtant, devant les caméras du monde entier le sieur SONKO, à maintes reprises, a proféré de graves accusations contre notre camarade Mame Mbaye NIANG sur la gestion du PRODAC alors qu’il était Ministre de la Jeunesse, avant d’annoncer pompeusement qu’il tient ses preuves du web. Quelle légèreté !
Nul besoin de longues élucubrations et d’interminables sorties médiatiques pour présenter ses éléments au juge et édifier l’opinion publique.
Face à cette irresponsabilité scabreuse, l’Alliance Pour la République (APR) témoigne tout son soutien au camarade Mame Mbaye NIANG dans ce combat pour défendre son honneur.
De la même manière, l’APR réitère son engagement total aux côtés du Président de la République, qui en toutes circonstances, avec détermination et sérénité veille activement sur la consolidation de l’État de droit, la préservation de la République, notre bien commun et la stabilité et de l’émergence du Sénégal avec un sens élevé de ses missions constitutionnelles.
Ainsi, l’APR dénonce énergiquement les tentatives de politisation de cette affaire, notamment à travers la manipulation des événements survenus sur la corniche par l’accusé et d’autres acteurs à l’indignation sélective.
Les nombreuses agressions contre l’État de droit par Ousmane Sonko et son clan, les menaces répétitives contre l’institution judiciaire, la provocation et la défiance érigées en stratégie sont inacceptables, inqualifiables et aux antipodes des valeurs qui fondent et fécondent notre vivre ensemble.
Aussi, au-delà des signes pathologiques d’un déséquilibre sévère, elles sont des pratiques que les Sénégalais avaient cru avoir jetées par-dessus-bord en ayant choisi la République, la démocratie pacifiée et l’État de droit.
A cette étape importante de la marche de notre pays l’Alliance Pour la République demande à tous ses responsables, militants et sympathisants à ne pas se laisser distraire, à faire face, unis et solidaires aux côtés des populations sur le terrain de la remobilisation et de la massification pour une victoire éclatante de la majorité lors du prochain scrutin.
Fait à Dakar, le 18 février 2023
Le SEN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici