Loi sur le népotisme: Mimi Touré rattrapée par son passé

0
96

La loi dite contre le népotisme proposée par Aminata Touré risque de ne pas être votée par les députés du groupe parlementaire Liberté. Si l’on en croit l’ancien député de la diaspora pour le compte du Pds, Mor Kane, les libéraux ne lui pardonneront jamais le fait d’avoir participé à l’exil de Karim Wade quand elle fut ministre de la justice. Mimi Touré est alors rattrapée par son passé et commence à en payer les frais

 

aminata touré qui a tourné le dos au groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar croyait pouvoir compter sur les députés de l’opposition pour faire face au président macky sall. mais, pour faire voter la loi qu’elle entend soumettre à l’assemblée nationale pour empêcher le président de la République de nommer ses proches aux fonctions clés elle ne comptera surtout pas sur le groupe parlementaire liberté et démocratie. les camarades de me abdoulaye Wade en veulent toujours à mimi touré qui, selon eux, alors qu’elle occupait le poste de ministre en charge de la

justice «avait ciblé 27 d’entre eux pour mettre Karim Wade en prison». pour mor Kane, membre du pds, c’est à cause de mimi touré que leur candidat a perdu son éligibilité. «aminata touré est à l’origine de toute cette situation que le pds est en train de vivre. C’est elle qui a fait confisquer les passeports de plusieurs membres de notre parti.

Elle avait dressé une liste de 27 personnes du régime de me abdoulaye Wade pour faire coffrer notre candidat abdou Karim meissa Wade qui a fini par être exilé. Ce dernier a fait un travail remarquable quand il était à la tête du ministère des infrastructures et des transports terrestres et aériens, un vrai homme d’état.

C’est avec elle que la Crei a été réactivée pour satisfaire un besoin purement politique. tout le monde se rappelle de l’image de Bibo Bourgi exfiltré de l’hôpital pour être entendu devant cette cour sur un lit et avec des perfusions», explique l’ancien député de la diaspora. «mimi touré ne peut pas être un exemple à suivre. Elle se trompe si elle pense que les 82 députés de Benoo Bokk Yakaar ont voté pour elle et non pour macky sall. Quelle que soit la personne choisie pour diriger la coalition Benno Bokk Yakaar lors des législatives, elle aurait eu le même résultat. Donc, les résultats ne doivent pas être un baromètre sur lequel elle doit jauger son poids électoral», ajoute-t-il.

Ce dernier, rappelle que aminata touré est comptable du bilan du chef de l’état à bien des égards. «Elle a bénéficié des privilèges de l’état pendant 10 ans et ce qu’elle veut combattre, elle l’a accepté durant son compagnonnage avec les tenants du pouvoir.

Elle pouvait le dénoncer depuis longtemps parce qu’elle sait que les proches du président ont toujours occupé des postes de responsabilité au niveau de l’état», soutient l’ancien parlementaire.

Ce dernier de se demander quelle posture allait adopter l’ancienne premier ministre si elle avait été coptée par le président macky sall pour diriger l’assemblée nationale à la place de amadou mame Diop. Mor Kane trouve cette loi «impopulaire» dansla mesure où elle exclue d’office les proches du président quelles que soient leurs compétences : «tout sénégalais qui a les aptitudes lui permettant d’accéder à des postes de responsabilité afin servir le pays, fut-il le fils du chef de l’état, il doit pouvoir en bénéficier. il faut arrêter de poser des actes à même de diviser les sénégalais. le sénégal est un et indivisible», prévient-il. «Cette loi ne passera pas à l’assemblée nationale» a-t-il ajouté convaincu.

Avec le quotidien »L’Indépendant »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici