LIBÉRATION DES ROUTES ET DES MAISONS INONDÉES : LA VILLE DE FATICK RESPIRE

0
210
Le niveau de l’eau était de plus d’un mètre à la station de Darel au cœur de la ville de Fatick, le vendredi 16 septembre 2022. Les agents de l’Office National de l’Assainissement du Sénégal avaient porté des gilets pour regagner les locaux techniques. L’ouvrage flottait comme un îlot dans un fleuve, le vendredi 16 septembre et le samedi 17 septembre 2022. Les techniciens ont rivalisé d’ingéniosité pour inverser la tendance en un temps si court. Le ton était déjà donné, vendredi dernier, lorsque le Ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam accompagné par le Directeur Général de l’Onas, Dr Ababakar Mbaye lors de la visite de terre qu’il avait effectuée à Fatick. Des instructions qu’il avait données étaient appliquées à la lettre. Des gros moyens ont été déployés en urgence à Fatick. « Nous avons commencé à renforcer le système de pompage. L’Onas a déployé une pompe de 1000 m3/heure au bassin  de Peulga, à la Cité émetteur, une pompe de 400 m3/heure vient d’ajouter au dispositif mis en place. La capacité existante de refoulement de 2800 m3/heure a été renforcée », avait déclaré le Ministre de l’Eau et de l’Assainissement, le vendredi 16 septembre 2022. 
 
Le pompage a produit ses effets. Une semaine plus tard, la mare qui s’était formée autour de l’ouvrage a disparu. Les différents compartiments de la station sont visibles. Entre le vendredi 16 septembre et le vendredi 30 septembre, il n’y a pas photo. Le niveau de l’eau, telle une bourse, s’est effondré aux abords de l’ouvrage où l’on courait le risque de se noyer le vendredi 16 septembre 2022. «  Nous pouvons dire qu’il n’y plus d’eau au niveau de la station de Darel qui a repris son fonctionnement. La situation est pareille dans la ville où des quartiers et des maisons ont été libérés. Cela grâce au renforcement du système de pompage », informe Moussa Guèye, le représentant régional de l’ONAS à Fatick.   
 
La ville de Fatick est dotée de deux réseaux, celui de l’évacuation des eaux pluviales et celui des eaux usées. L’Etat a mis plus de 9 milliards de francs Cfa pour améliorer le cadre de vie à Fatick. Le système des eaux usées, comprend 21 km, deux stations de pompage, une station de boue de vidange, une station d’épuration. Au total   650 ménages ont bénéficié d’un branchement à l’égout. S’agissant de l’évacuation des eaux pluviales, on dénombre 14, 5 km de réseau, une station de pompage, et 5 bassins de rétention.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici