Jamra dépose trois plaintes contre Cheikh Ahmed Cissé

0
152

Le 19 octobre dernier, à 21h 47, Jamra avait, dans une ultime tentative, essayer de ramener le « prédicateur » controversé, Cheikh Ahmed Cissé, à de meilleurs sentiments, suite aux vagues d’indignations que ne cessent de susciter sur la Toile ses « prêches » outrageants, immoraux, truffés de pornographie verbale. Et qui n’ont de cesse de remettre en question les fondamentaux de notre Sublime Religion. A cet effet, Jamra a saisi le Procureur de la République, la Brigade des mœurs et la division de la cybercriminalité.

Pendant près d’un tour d’horloge, JAMRA s’est évertué à lui faire entendre raison, dans un « débriefing » qui s’est voulu avant tout fraternel et amicale, tel que le conseillent les nobles enseignements du Messagers d’Allah (psl). Lesquels recommandent de tendre avant tout une MAIN FRATERNELLE à ceux qui, en plus de s’être mis en marge des normes sociales, entreprennent d’agresser systématiquement les croyants dans ce qu’ils ont de plus cher : leur foi.

MAIS RIEN N’Y FIT !

CHEIKH AHMED CISSÉ semble plus que jamais déterminé à pousser ses perversités sexuelles jusqu’à leur extrême limite, allant jusqu’à préconiser la distribution de « capotes anglaises » (préservatifs) dans ces hauts lieux de culte que sont les Mosquées. Etayant ses délires verbaux par des rhétoriques scandaleuses faisant tacitement l’apologie de la FORNICATION et la banalisation de L’ADULTÈRE.

TROP C’EST TROP !

CHEIKH AHMED CISSÉ A FRANCHIT LA LIGNE ROUGE en validant la « NORMALITÉ DE L’INFIDÉLITÉ CONJUGALE », par la promotion des PRESERVATIFS dans les lieux de culte !

CET IMAM ATYPIQUE ne se limite plus à envahir ces « pinths » digitaux modernes, que sont les réseaux sociaux, par ses sermons obscènes où les perversités sexuelles, crûment théorisées, rivalisent de mordant avec la PORNOGRAPHIE VERBALE, au mépris de la décence la plus élémentaire et des « Règles de Communauté », qui régissent ces plateformes digitales.

CHEIKH AHMED CISSÉ se révèle de jour en jour comme un cas psychiatrique extrêmement préoccupant, qu’il urge que l’État prenne sérieusement en charge, avant que l’imprévisible ne se produise, au vue des multiples cris de rage que ses frasques provocatrices suscitent dans de larges franges de l’opinion.

DAVANTAGE perceptibles dans les réseaux sociaux, ses frasques portent de dangereux germes de DÉSTABILISATION SOCIALE et de TROUBLES À L’ORDRE PUBLIC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici