Discours de Macky Sall le 31, quelle dérision ! (Par Ibrahima Thiam)*

0
227

Le trente et un décembre dernier, au lieu de la traditionnelle cérémonie des vœux aux Sénégalais, comme la plupart des chefs d’État l’ont fait dans le monde avec leurs ressortissants nationaux, Macky Sall a choisi ce moment pour nous infliger un discours insipide, lénifiant, qualifié de « discours à la nation ».

PUBLICITÉ

Combien de nos compatriotes auront décidé de l’écouter, partiellement, totalement, entre la poire et le fromage du dîner de réveillon ? Je parierai que les plus courageux sont sortis de table avec une indigestion … non pas alimentaire, mais de bonnes paroles présidentielles. Certains se seraient même endormis, bercés par ce catalogue de la Redoute. Après le petit livre rouge de Mao, à quand le petit livre marron beige de Macky Sall ?

Une vraie liste à la Prévert, où tout y est passé, de l’énumération de l’argenterie à la vaisselle en porcelaine, afin de ne rien oublier de toutes les réalisations « Mackysaliennes » d’un mandat finissant en 2024. Ne manquez plus que les casseroles, dont Ousmane Sonko nous a offert un concert tout au long de la nuit de la Saint-Sylvestre. Oubliant au passage la sienne, de casserole, avec cette jeune femme qu’il aurait violentée un certain jour de 2021.

Une adresse à la nation en musique, fallait oser !

Ce discours n’avait qu’un but en réalité, confirmer, à ceux qui en douteraient encore, que notre bien aimé chef d’État par ailleurs président bien aimé en exercice de l’Union Africaine, sera candidat à sa propre succession dans un an et deux mois. Tout ça, pour ça !

A toutes celles et tous ceux de nos compatriotes que cette longue diatribe a laissé indifférent je veux adresser mes meilleurs vœux de bonheur, de santé, d’épanouissement dans leurs projets professionnels et de pleine réussite dans leur vie personnelle et familiale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici