Coup d’État au Burkina : mystère autour d’un jet privé qui a quitté Ouagadougou pour atterrir à l’aéroport militaire de Dakar.

0
177

Les Burkinabè se sont réveillés hier vendredi 30 septembre avec des coups de feu aux abords du palais présidentiel. Pendant la mutinerie qui a duré plusieurs heures, la télévision nationale avait été coupée et l’espace aérien fermé.

Toutefois, c’est la présence d’un avion, un jet privé, qui suscite moult interrogations, si l’on sait que le ciel était fermé. En effet, un avion d’affaires Dassault Falcon 8x, immatriculé F-OLTI-3A2E68, a quitté Ouagadougou pour Dakar. L’avion en question venait de Lomé, au Togo et est resté au sol pendant 1h de temps. L’appareil appartient à Dassault Falcon service, qui propose de nombreux services, dont des vols charters avec « confidentialité VIP ».

Peu après la confirmation du coup d’État à la télévision par les putschistes, l’appareil a quitté Ouagadougou et a atterri à l’aéroport militaire de Dakar-Yoff.
Dakar-Yoff est utilisé par des avions cargo militaires et charter. Que faisait-il à Ouagadougou ?  Qui avait-il à son bord?

Pour rappel, Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, a été démis de ses fonctions par des militaires dirigés par Ibrahim Traoré, un jeune capitaine de 34 ans. À l’heure actuelle, on ignore où se trouve le colonel Damiba. Était-ce lui, le passager VIP du Dassault Falcon 8x qui a atterri nuitamment à Dakar ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici