BURKINA: Le déchu Président Paul-Henri Sandaogo Damiba attend d’être transporté vers Lomé à bord d’un hélicoptère à l’équipage israélien. EXCLUSIF

0
569

Confidentiel Afrique l’annonçait en exclusivité ce vendredi 30 septembre 2022 dans une édition électronique que le Lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba avait été sauvé de justesse discrètement par des éléments des forces françaises dès les premières détonations qui ont installé une grande panique dans la capitale burkinabè. Selon des sources autorisées parvenues à Confidentiel Afrique, vers 19 heures locales à Ouagadougou, un hélicoptère en provenance du Togo à bord duquel un équipage israélien s’était installé confortablement, s’est posé sur une piste de la zone aéroportuaire de Ouagadougou. Mission: transporter l’ex-nouvel homme fort du Burkina Faso vers la capitale togolaise. Jusque tard dans la nuit du putsch, l’hélicoptère n’a pas décollé de Ouagadougou. Le déchu Président Paul-Henri Sandaogo Damiba était toujours en possession de ses téléphones portables. Des sources crédibles renseignent que les nouveaux maîtres du pays n’ont pas toujours autorisé le décollage de l’hélicoptère à bord duquel devra être transporté le déchu Président Damiba. Reclus en lieu sûr depuis 9 heures du matin ce vendredi, l’ancien Président burkinabè a pu être câblé par deux Chefs d’État de la sous-région qui prenaient de ses nouvelles.  » Je vais très bien pour le moment et suis en lieu sûr. J’ai confiance que les discussions vont marcher » rassure t-il.  Confidentiel Afrique qui suit de près la situation revient en détails.

 

Par Ismael AÏDARA (Confidentiel Afrique)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici