Babacar Guèye, professeur de Droit à l’UCAD : « Son mandat se termine le 2 avril. Le 2 avril, il n’est plus président! »

0
377

Professeur de droit constitutionnel à l’université Cheikh-Anta-Diop, Babacar Guèye est formel.

Interrogé par Rfi, le professeur fait savoir que le président Macky Sall ne sera plus le chef de l’exécutif à partir du 02 avril 2024. « Si un dialogue doit avoir lieu, il doit rester dans les limites du mandat du président de la République. La durée du mandat n’est pas susceptible de révision. On ne peut aller au-delà de 5 ans. Son mandat se termine le 2 avril. Le 2 avril, il n’est plus président. S’il veut l’organiser, cela doit être à l’intérieur de ce délai… », fait savoir le professeur.
Selon lui, « la décision du report sine die de la présidentielle ne repose sur aucune base juridique. D’ailleurs, il évoque l’article 42 de la constitution qui fait de lui le garant du bon fonctionnement des institutions. Or, il se trouve que nous ne sommes pas en crise institutionnelle en ce moment. Les institutions, de même que la justice, fonctionnent bien », dixit le professeur qui démonte les arguments avancés par le président de la République pour le report de la présidentielle.
Revenant sur les accusations des parlementaires du Pds, le professeur souligne que toutes les institutions fonctionnent. « Le Conseil constitutionnel a rendu sa décision, l’Assemblée nationale a créé une commission d’enquête parlementaire pour enquêter sur des cas de corruption supposés. Cela démontre que les institutions de la République fonctionnent bien. Donc, il n’y avait pas lieu de prendre une décision visant à reporter une élection ou à stopper un processus électoral en cours, alors que rien ne le justifie », conclut le professeur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici