A G des Nations Unies: le Président Macky Sall a pris part à une table ronde sur la thématique  » vers une architecture financière internationale équitable ».

0
647

 

En marge de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Président Macky Sall a pris part à une table ronde organisée par le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, et le Président du Conseil européen, Charles Michel. Les débats se sont tenus sous la thématique “Vers une architecture financière internationale équitable”.
Lors de son intervention, le Président sénégalais a déclaré, sans détour, que « l’architecture financière mondiale est dépassée, dysfonctionnelle et injuste. “Les Institutions financières internationales sont aujourd’hui trop restreintes pour remplir leur mandat et être au service de tous.Une architecture financière qui ne représente pas le monde d’aujourd’hui risque d’ailleurs de conduire à sa propre fragmentation”, a-t-il observé.
M. Sall a, par ailleurs, souligné la nécessité “de revoir les critères de notation des agences d’évaluation pour plus d’objectivité et d’équité”. “Cette notation défavorable dont souffrent nos pays se traduit par des primes de risque surévaluées et des taux d’intérêt très élevés, ce qui gonfle considérablement notre service de la dette”, a-t-il déploré.
Enfin, face aux limites de l’aide publique au développement, l’ancien Président de l’Union Africaine a plaidé pour que l’Organisation de coopération et de développement économiques  (OCDE) “révise les conditions d’accès au crédit export, en assouplissant les règles sur les taux du crédit et la durée des délais de grâce et des périodes de remboursement”. “Cela permettrait de mobiliser plus de ressources pour le financement des projets de développement et le soutien de l’investissement privé pour une croissance et une prospérité partagées”, a-t-il indiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici