Rangou veut obtenir la liberté, comme ses co-inculpés

Fatoumata Barry, alias Rangou, veut recouvrer la liberté. Elle a déposé, via ses conseils, une demande de liberté provisoire, informe le quotidien national Le Soleil. Rangou a été cueillie par la Division des investigations criminelles (DIC), le 27 mai dernier, à l’hôtel Ngor Timiss, lors d’un « Yendou Party » organisé en période de pandémie et d’interdiction de rassemblement. L’ex-animatrice a été arrêtée en compagnie de plusieurs autres personnes qui participaient à la soirée.

Pour rappel, le gérant de Ngor Timiss, arrêté en même temps que Rangou, a bénéficié d’une liberté provisoire. Idem pour le reste de la bande. Fatoumata Barry est inculpée pour diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs, proxénétisme et défaut de carnet sanitaire.

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de