Procès Lamine Diack : L’émouvante déclaration de l’ancien président de l’IAAF !

Après la lecture du rapport par le juge entre 7h30 et 10h, le procès a repris à midi avec l’audition de Gabriel Dollé, un des suspects. « J’ai un état de santé assez compliqué mais je suis là ».
Accompagné de ses avocats, Lamine Diack est arrivé à 07H30 au tribunal judiciaire de Paris, où il encourt jusqu’à dix ans de prison devant la 32e chambre correctionnelle, pour corruption active et passive, abus de confiance et blanchiment en bande organisée. « J’ai une très mauvaise audition (…) un état de santé assez compliqué (…) mais je suis là », a lancé en préambule, debout à la barre, l’homme aux cheveux blancs, lunettes fixées sur le nez à l’aide d’un épais élastique, renseigne le site Afp. L’affaire avait précipité la chute de ce cacique du sport mondial aux mille vies, ancien sportif, puis politique, devenu le premier dirigeant non-européen de la fédération internationale d’athlétisme (IAAF, 1999-2015), et désormais accusé par le parquet national financier d’avoir mis en place « une véritable organisation criminelle ». Ce matin, la présidente de la 32e chambre du tribunal correctionnel de Paris, Mme Rose-Marie Hunault, avait déjà rejeté la demande de renvoi du procès introduite par les avocats de Massata Diack. Le délibéré est attendu le 18 juin prochain. Pour rappel, depuis son inculpation en 2015, Lamine Diack n’a pas bénéficié d’un soutien fort des autorités et de ses compatriotes, face au rouleau compresseur de la justice française qui tient coute que coute à briser sa vie. A ses côtés, comparaissent l’un de ses anciens conseillers, l’avocat Habib Cissé, et l’ancien responsable du service antidopage de l’IAAF, Gabriel Dollé, jugés pour corruption passive.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments