Pour non inscription à l’état-civil de MPACK : plus de 40 élèves risquent d’être ajournés au Bfem

La situation de l’école est assez grave à Ziguinchor, notamment pour les candidats au Brevet de Fin d’Etudes Moyennes (Bfem) dont une quarantaine qui étudient au collège d’enseignement moyen du village de MPACK ne dispose pas encore d’un extrait de naissance. L’origine de ce qui risque de leur faire malheur est liée à des déplacements de leurs parents qui avaient précipitamment quitté leurs villages pour aller s’établir en Guinée-Bissau. D’où le cri de coeur lancé par le principal du collège Tacko Koïta, demandant à ce que ces élèves soient assistés par l’organisation d’audiences foraines, au risque de rater l’examen du Bfem