Seydou Guèye – « La décision de justice contre Karim Wade est devenue définitive »

 Le porte-parole de l’Alliance pour la République (Apr), Seydou Guèye fait face l’instant au siège dudit parti pour se prononcer sur quelques questions d’actualité. La première, l’affaire Karim Wade. Pour M. Guèye, « la décision de justice contre Karim Wade est devenue définitive après épuisement de toutes les voies de recours ».

Selon Seydou Guèye, les faits qui accablent Karim Wade sont constants et l’intime conviction du juge s’est traduite par une peine d’emprisonnement qui n’a pas été effacée par la grâce. Dans cette affaire d’enrichissement illicite, la vérité judiciaire est simple, M. Karim Wade a été condamné par la justice de notre pays à une peine de 6 ans de prison assortie d’une amende de plus de 130 milliards de francs CFA. Cette décision de justice est devenue définitive, après épuisement de toutes les voies de recours.

C’est pourquoi, dit-il, l’emballement constaté ces derniers jours dans le débat politique exige un devoir de clarification de la part de l’Alliance pour la République, pour déconstruire l’amalgame savamment entretenu par un personnel politique en panne de projet, de méthode et de leadership, à quelques mois de la présidentielle de 2019.

Pour lui, les affaires dites Khalifa Sall et Karim Wade ont pris une dimension politico-médiatique qui est en train d’obstruer la perception que le peuple sénégalais devrait en avoir. Car, il ne s’agit rien d’autre que la mise en œuvre d’une politique publique dont l’objet est de promouvoir la bonne gouvernance face à des tentatives de spoliation des deniers publics. Toute interprétation politicienne n’est rien d’autre qu’une vue très courte de l’esprit.

En effet, dit-il, la stratégie politico-médiatique de nos adversaires, qui prend appui sur la désinformation, l’intoxication et des contrevérités vise incontestablement à détourner l’attention des sénégalais des questions de fond, des faits et des vérités judiciaires.

L’Alliance Pour la République tient à rappeler ici et maintenant que le Sénégal reste et demeure un Etat de droit, une démocratie majeure résolument engagée dans la trajectoire prometteuse de l’émergence. Les faits sont là, le bilan inédit de la majorité atteste des options justes et pertinentes du Président élu en 2012.

En vérité, selon Seydou Guèye, le président Macky Sall a inscrit son action qu’on le veuille ou non depuis son accession à la Magistrature suprême sous le signe de la bonne gouvernance, de la reddition des comptes et de la lutte contre toutes les formes de corruption. A cet égard, les pressions d’où qu’elles viennent, ne sauraient dévier notre trajectoire.

Actualités