Sarkozy nous parle de ses adversaires politiques

Pour-Sarkozy-tous-des-cons-a-l-UMP

Candeur et simplicité. Voilà deux termes qui résument bien l’interview fleuve accordée par Nicolas Sarkozy au Papotin, un journal réalisé par de jeunes autistes, âgés de 15 à 35 ans. L’entretien a été réalisé au printemps dernier mais vient tout juste d’être publié.  Interrogé sur ses adversaires politiques, Nicolas Sarkozy ne pratique pas non plus la langue de bois.François Hollande ? « Je n’en pense pas beaucoup de bien ». Marine Le Pen ? « Je n’en veux pas, je n’aime pas la façon dont elle se comporte et ce qu’elle dit ». Et pourquoi est-ce qu’il a cédé sa place à François Hollande à l’Elysée ? « Je ne l’ai pas cédée, je crains qu’il l’ait prise, dans des règles démocratiques. Moi j’aurais bien continue (…) mais les Français ont décidé que ça devait être le tour de François Hollande ». Quant à sa probable candidature à la présidentielle de 2017, Nicolas Sarkozy ne veut pas s’avancer, mais promet de revenir en septembre 2016 pour donner la réponse. Le rendez-vous est pris !

Laisser un commentaire