Les cambrioleurs du juge Lamotte condamnés à perpétuité

– Les cambrioleurs des domiciles du juge Malick Lamotte et du Pca du Fongip, Dr Pape Amadou Ndiaye, écope la perpétuité et leurs complices-receleurs 5 ans de travaux forcés.

Mangoné Kassé, Mansour Dione et Babary Cissé ont été condamnés hier, aux travaux forcés à perpétuité. Mansour Dione, évadé de prison, a été condamné par contumace. Un mandat d’arrêt a été décerné contre lui. Leurs complices-receleurs, Birane Sarr et Khadim Mbengue, écopent de 5 ans de travaux forcés.

Plus chanceux, Saliou Fall a été acquitté. L’action judiciaire s’est éteinte contre El Hadji Mbacké Diop et Malick Ndiaye, décédés en prison. Ils étaient poursuivis pour association de malfaiteurs, vol en réunion commis la nuit avec effraction, escalade et usage d’armes, faux et usage de faux dans un document administratif, évasion par violences et bris de prison, viol collectif, détention d’armes sans autorisation administrative préalable et détention de chanvre indien en vue de son usage.

Ces malfaiteurs ciblaient les belles maisons de Thiès, sous prétexte qu’elles ne pouvaient être habitées que par des gens aisés. Entre 2005 et 2007, armés d’un pistolet et d’une machette, ils avaient braqué les domiciles du magistrat Malick Lamotte, de Dr Pape Amadou Ndiaye, Josette Lukianoff, Marthe Haubert, Codou Sy, Moussa Dieng et Philippe Montanari, entre autres…Ils ont réalisé leurs plus gros coups aux domiciles du juge Malick Lamotte et du Pca du Fongip, Dr Pape Amadou Ndiaye. Ils avaient emporté les bijoux de l’épouse du magistrat et 2 millions de FCfa. Mangoné Kassé avait ensuite réussi à s’introduire dans la chambre de Madeleine Diagne, épouse de Dr Pape Amadou Ndiaye, Pca du Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip) et emporté tous les bijoux en or estimés à plus de 5 millions de FCfa. Piégé dans la chambre où Madeleine Diagne avait réussi à l’enfermer, il s’échappa par la fenêtre, sautant du haut de l’étage, avant même que Dr        Ndiaye n’arrive sur les lieux.

Activement recherché, Mangoné Kassé sera appréhendé le 13 février 2007, à la plage de Bargny, dans la hutte de Saliou Fall, par les éléments de la brigade de recherche de Rufisque. Saliou Fall a toujours soutenu l’avoir juste hébergé pendant 3 jours. Les objets découverts, notamment deux couteaux, une lampe torche, un tube contenant du tabac mélangé à du chanvre indien appartenaient à son hôte indélicat. Mangoné Kassé qui avait une planque à la Cité ouvrière à Thiès, avait désigné Bakary Cissé, Mansour Dione et Malick Ndiaye comme ses acolytes. Ils avaient cambriolé la maison du président Malick Lamotte, celle de Dr Pape Amadou Ndiaye et de plusieurs autres ressortissants américains établis à Mbour. Mangoné Kassé, surnommé le cambrioleur des fortunés, passera le reste de sa vie à digérer les millions volés au fond d’une cellule.

Actualités