Le MKP demande aux millions de parrains de Karim de l’accueillir

COMMUNIQUE DU M.K.P

On a toujours réclamé le retour de Karim Meissa Wade au pays. c’est devenu une demande sociale. Maintenant que le Comité des droits de l’homme des Nations Unies, a pris le 17/11/2018, une décision importante, le rêve de Macky Sall de briguer un second mandat est totalement brisé.

A cet effet, le Mouvement Karim Président rend un vibrant hommage aux avocats de Wade fils qui ont abattu un travail de fourmi depuis son emprisonnement, tout en louant le courage, la dignité, la persévérance dont il a fait preuve lors de son séjour carcéral à Rebeuss. Il a su résister aux chantages, aux brimades du désormais dictateur de l’Avenue Roume. Il a enduré sans se plaindre, loin de ses filles orphelines, dès le bas âge : une référence nationale. Aussi le M.K.P tient-il à préciser que Karim Meissa Wade reste le seul, l’unique candidat du P.D.S,  qu’il n’y a pas et qu’il n’y aura de plan B, et que toute autre candidature demeure une manœuvre de diversion tendant à semer le doute et la confusion dans nos rangs.

Par ailleurs, le M.P.K. tient également à rappeler que le Sénégal a tristement perdu toutes les procédures internationales contre Karim.Tenez- vous bien, une dizaine ! L’Organisation des Nations Unies vient de lui donner raison. Le Sénégal a signé un traité international qui s’appelle le Pacte relatif aux droits civils et politiques qui s’impose à lui. Désormais L’ONU est consciente de l’instrumentalisation  de la justice au Sénégal, par Macky Sall. La magistrature est sous ses ordres et l’histoire retiendra qu’il y a eu, sous son magister, des magistrats criminels, sans foi ni loi, qui ont accepté, pour des raisons bassement matériels, de violer les conventions et les traités ratifiés par le Sénégal. Heureusement que la plus haute instance judiciaire a reconnu que la détention de Karim était arbitraire et qu’il peut à présent exercer ses droits civils et politiques par une candidature effective à la prochaine élection présidentielle

Dans ce même sillage, le M.K.P tient, enfin à alerter et à informer les observateurs et les corps diplomatiques les risques d’embrasement qui menacent le pays, au cas où, le Président Dictateur tenterait de ne pas respecter les décisions internationales. A la guerre comme à la guerre ! De ce pont de vue,  le M.K.P à l’image de toutes les autres forces vitales de la nation décide de s’opposer, d’abord, à l’organisation, sur toute l’étendue du territoire  Sénégalais, à la tenue des prochaines élections présidentielles. En outre, le M.K.P dénonce toute tentative d’utiliser les forces de défense et de sécurité aux faits de complot électoral par Macky, et prévient qu’une telle entreprise se heurtera inévitablement à une résistance populaire. Enfin le M.K.P demande à toutes les structures du P.D.S, aux mouvements de soutien et plus généralement aux millions de sénégalais qui soutiennent le candidat du peuple, Karim Meissa Wade, à se tenir prêts pour un accueil triomphal dans les prochains jours.

Aminata Sakho présidente du MKP