Face au tollé, l’OMS annule la nomination de Mugabe comme « ambassadeur de bonne volonté »

Le patron de l’OMS a annulé dimanche la nomination du président du Zimbabwe, Robert Mugabe, comme « ambassadeur de bonne volonté », expliquant que cela était dans l’intérêt de l’agence de l’ONU après la controverse provoquée par sa décision.

Après le déferlement de critiques déclenché par la nommination de Robert Mugabe comme « ambassadeur de bonne volonté », l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait machine arrière; dimanche 22 octobre. « Au cours des derniers jours, j’ai réfléchi à la nomination de son excellence le président Robert Mugabe comme ambassadeur de bonne volonté de l’OMS (…) en Afrique. En conséquence, j’ai décidé d’annuler cette nomination », a ainsi déclaré dans un communiqué le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.