Menaces de mort et intimidations: «Le mouvement Y en A Marre dénonce ces actes lâches et irresponsables» (Communiqué)

«La population Sénégalaise exerce depuis le mercredi 03 mars, partout au Sénégal, son droit de manifester qui lui est garanti par la Constitution. Une manifestation motivée par la volonté de demander la restauration de l’État de droit, d’une justice indépendante et de la démocratie dans le pays.

Depuis l’avènement de cette Résistance des têtes plus connues du Mouvement Y en A Marre reçoivent des menaces de mort et des intimidations venant de la police, d’autorités étatiques ou de leurs milices. Ces actions débouchent sur des répressions injustifiées, des pressions et menaces en direction de nos camarades. C’est le cas pour Landing Mbessane Seck (Kilifeu) et Malal Almay Talla (Fou malade) et d’autres membres du mouvement a Kaolack, Kaffrine, … aussi, des policiers en civil, tournent constamment autour d’Aliou Sané coordonnateur du Mouvement. Ils intimident ses voisins et les riverains pour chercher à obtenir des informations sur lui.

Le mouvement Y en A Marre dénonce ces actes lâches et irresponsables et rappelle à ses auteurs que nous sommes plus que jamais déterminés à poursuivre la Résistance au prix de nos vies.

En conséquence, nous prenons à témoins l’opinion nationale et internationale, l’Union Africaine, la CEDEAO, les organisations de défense des droits humains, les représentations diplomatiques au Sénégal, etc. que le président Macky Sall et son régime seront tenus pour responsables de tout ce qui arrivera à ces personnes, membres du mouvement citoyen Y EN A MARRE.

« Il n’y a pas de destin forclos, il n’y a que des responsabilités désertées »

Coordination nationale

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments