Législatives: Dakar, la mère des batailles

Le département de Dakar connait ses 3 principaux prétendants pour la députation du 30 juillet prochain. En effet, les 3 têtes de listes des 3 coalitions considérées, à tort ou à raison, comme les plus grandes en lice pour la conquête des 7 sièges que compte le département ont été confirmées.

La coalition présidentielle, Bennoo Bokk Yaakaar (Bby) a porté son choix, comme il a été avancé dans la presse, sur le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, non moins coordonnateur de l’Alliance pour la République (Apr) aux Parcelles assainies.

Son rival à la tête de la Coalition gagnante Wattu Sénégal, du Parti démocratique sénégalais (Pds), de Bokk Gis Gis, de Tekki, du Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr) etc. se nomme Joseph Sarr du Pds.

La coalition Mankoo Taxawu Senegaal, composée de Initiative 2017, de Rewmi, du Grand parti (Gp) et autres a porté son dévolu sur le maire de la Médina, Cheikh Ahmadou Bamba Fall, proche du maire de Dakar, Khalifa Sall.

Aucune coalition n’a droit à l’erreur dans ce département aux enjeux incommensurables. Tout d’abord, concernant la coalition Bennoo, devant une multitude de prétendants, le ministre Amadou Ba a été choisi pour porter l’étendard de la mouvance présidentielle. Un choix qui n’a pas manqué de faire quelques grincements de dents au niveau du parti présidentiel, même si les frustrations n’ont pas été portées au niveau de la place publique.

Le coordonnateur de l’Apr aux Parcelles doit relever un défi de taille, notamment celui de déboulonner les partisans du maire de Dakar, Khalifa Sall, considéré comme le maitre des lieux, depuis 2009. Une tâche qui ne sera pour autant pas de tout repos pour le maire de la Médina, Bamba Fall, obligé qu’il est de confirmer la suprématie de son mentor en prison dans le cadre de la caisse d’avance de la mairie de Dakar. Qui plus est, les proches de Khalifa Sall n’ont voulu, en aucun moment, laisser la tête de liste du département de Dakar à une personne qui n’est pas issue de la coalition Taxawu Dakar.

Une coalition qui avait fait la razzia dans la capitale, lors des locales de 2014. Il en est de même pour Joseph Sarr du Pds. En effet, les poulains de l’ancien chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, qui ont refusé de mettre à la tête de la liste nationale de leur coalition, Mankoo Taxawu Sénégal à l’origine, le maire Khalifa Sall, doivent prouver qu’ils sont à mesure de tenir tête à sa coalition dans son propre fief, à Dakar. Une manière pour la Coalition gagnante Wattu Sénégal de montrer son refus catégorique de se voir dirigée par une personne qui, non seulement vient de rejoindre l’opposition, mais aussi n’a pas, à son avis, une envergure nationale. En tout cas, c’est parti pour une campagne âpre dans le département de Dakar qui compte beaucoup plus de sièges à conquérir, à savoir 7 places à la députation.

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de