Le SYTJUST durcit le ton et décrète une grève de 72 heures

Le syndicat des travailleurs de la justice (SYTJUST) durcit le ton. Pour montrer leur détermination, les travailleurs de la justice reconduisent un mot d’ordre de grève de 72 heures couvrant le lundi 22, Mardi 23 et mercredi 24 juin. Ils poursuivent la lutte après une semaine de grève, tout en dénonçant le mutisme du ministre de la justice. Pour le bureau exécutif national du SYTJUST, l’attitude de dédain du ministre de la justice est un motif de détermination des travailleurs de la justice pour leurs aspirations à la dignité et au bien-être par le travail. Il invite le Garde des Sceaux, Me Malick Sall, à mettre en œuvre le protocole d’accord du 17 octobre 2018, la publication au journal officiel des décrets et l’organisation des formations au Centre de formation judiciaire.

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de