La marche de « Nio Lank » et l’arrestation de Luc Nicholai en exergue

L’interdiction de la marche contre la hausse de l’électricité et l’arrestation du promoteur de lutte Luc Nicolaï font partie des sujets les plus en vue dans la livraison de vendredi de la presse quotidienne.’’De l’électricité dans l’air à Dakar !’’, affiche Le Témoin quotidien au sujet de la décision du collectif ’’Niau Lank’’ de marcher contre la hausse du prix de l’électricité malgré l’interdiction du préfet.

’’Sauf retournement de dernière minute ou improbable miracle, Dakar devrait être ce vendredi le théâtre de manifestations violentes’’, écrit le journal dont la manchette coincide parfaitement avec celle du quotidien L’As (’’De l’électricité dans l’air’’).
’’Le sit-in pacifique du collectif +Nio Lank+ n’aura pas lieu. Tout au moins, la mobilisation a été interdite par le préfet de Dakar. Mais la détermination des manifestants à assiéger contre vents et marées la place de l’indépendance fait qu’il y aura à coup sûr de l’électricité dans l’air’’, note ce journal.
Le préfet ’’s’oppose à tous les rassemblements prévus ce vendredi’’, celui du collectif ’’Nio Lank’’, mais aussi ’’la contre-manifestation annoncée par les jeunes boucliers de la République’’, indique Vox Populi.
Un « vendredi à hauts risques » donc, selon L’Observateur. ’’Le face-à-face entre le collectif +Nio Lank+ et le pouvoir en place semble inévitable’’, si l’on sait que le rassemblement prévu ce vendredi place de l’Indépendance, ’’avec ou sans autorisation préfectorale (…) cache plein d’enjeux, constituant un cocktail explosif’’.
’’Dakar, sous tension’’, souligne Enquête, quotidien selon lequel la « bataille risque d’être électrique, aujourd’hui, si le Collectif Nio Lank tient sa promesse de manifester à la place de l’Indépendance’’.

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de