La Douane saisit 40 000 flacons d’Artéméther injectable à Nioro (Kaolack) et 6 conteneurs d’huile végétale à Dakar

DÉMANTÈLEMENT DES RÉSEAUX ET COULOIRS DE TRAFICS DE PRODUITS PROHIBÉS OU DE CONTREBANDE

Les agents de la Brigade mobile des Douanes de Nioro, Subdivision de Kaolack, ont saisi 4000 boites d’Artéméther injectable, soit au total 40 000 flacons. Les boites étaient conditionnées dans des cartons. La saisie a eu lieu dans des champs entre Nioro et Taïba Niassène, le jeudi 1er octobre 2020. Dans leur forfait, les trafiquants ont mis à profit le développement des semis pour utiliser les plantations comme lieux de cache des médicaments contrefaisants saisis. Mais le renseignement douanier et la collaboration des populations ont permis de mettre ces médicaments hors circuit de consommation. La valeur des médicaments saisis est estimée à près de 30 millions de francs CFA. L’Artéméther injectable est un antipaludéen utilisé dans le traitement des formes graves de la maladie. Son utilisation hors circuit officiel peut entrainer des conséquences néfastes à la santé des populations. Dans un contexte où le Sénégal a fait d’énormes efforts pour contrôler le paludisme, des individus mus par le gain facile tentent d’introduire des médicaments dans des zones comme le centre du pays. 

Le Douane, dans le cadre de sa mission sécuritaire, est déterminée à combattre l’économie illicite entretenue par le trafic des médicaments ; et ce, en soutien aux politiques publiques de santé et aux Services du ministère de la Santé et de l’Action sociale.

161 040 litres d’huile végétale saisis par la Subdivision des Douanes de Dakar-Extérieur

L’huile, en provenance de la Sierra Leone, était déclarée en transit pour le Mali et donc censée sortir du pays pour sa destination finale. Mais le produit a fait l’objet d’un déversement frauduleux sur le territoire douanier et s’est retrouvé dans un dépôt commercial à Cambérène. Il s’agit de 8 052 bidons d’huile végétale de 20 litres chacun, soit 161 040 litres conditionnés dans 6 conteneurs. Ce détournement est qualifié d’importation sans déclaration par le Code des Douanes. Les agents de la Brigade spéciale et de Recherches, Subdivision des Douanes de Dakar-Extérieur, ont remonté le réseau pour  mettre la main sur les auteurs de l’infraction, le mardi 29 septembre 2020. La valeur totale de la marchandise saisie est estimée à 100 millions de francs CFA.  L’enquête et la procédure douanière sont en cours.                     

                                           

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de