La députée Aïda Mbodj, soutenue par Le Front de Résidence Nationale (Frn)

Le Front de Résidence Nationale (Frn) s’indigne des menaces de mort contre la députée Aïda Mbodj. Cette coalition de l’opposition pensait que ces pratiques d’une autre époque étaient révolues au Sénégal. D’après le coordonnateur Mouhamadou Moctar Sourang, le Frn a été informé par la députée Aïda Mbodj qu’elle a fait l’objet d’une menace de mort au téléphone, mercredi, par un individu ayant utilisé un numéro privé suite au de sa question orale à l’assemblée nationale pour interpeller le gouvernement sur la gestion de la « force-covid19 ». Aïda Mbodj peut compter sur le soutien du Front, si toutefois elle décide de porte plainte.

Selon Mouhamadou Moctar Sourang, le Frn est prêt à l’accompagner dans les procédures judiciaires qu’elle jugera utiles pour identifier, interpeller, poursuivre et sanctionner les responsables de tels actes indignes de notre démocratie. Pour Moctar Sourang, la démocratie fait partie de l’Adn de notre pays, et signifie notamment un débat et une compétition libre entre les différents acteurs, sans menace aucune ou autre procéder pour museler des adversaires, lit-on dans l’As.

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de