Guinée Conakry : Alpha Condé sort de son silence et accepte d’être candidat à l’élection présidentielle d’octobre

Depuis plusieurs jours, les populations guinéennes réclamaient le départ de leur actuel président. En revanche, Alpha Condé sort de son silence et annonce sa candidature à la faveur d’une révision constitutionnelle contestée.

Après une feinte hésitation, Alpha Condé (photo) a accepté, le lundi 31 août, l’appel de son parti, le Rassemblement du peuple guinéen (RPG), à être candidat à la présidentielle d’octobre 2020 en Guinée. Le président sortant briguerait ainsi un troisième mandat, après une révision constitutionnelle contestée qui a provoqué des manifestations au cours desquelles des dizaines de personnes auraient perdu la vie.
« Nous avons l’immense privilège et la joie d’informer la population guinéenne que [Condé, Ndlr] a répondu favorablement à notre demande : le président Alpha Condé sera notre candidat », s’est réjoui le RPG, dans un communiqué diffusé par la Radio Télévision Guinéenne (RTG).
Sollicité en août 2020, par son parti pour être candidat à sa propre succession, Alpha Condé avait « pris acte » de la « volonté du peuple » et affirmé qu’il n’accepterait sa proposition qu’à la condition que ses militants « s’engagent à ce que le RPG redevienne ce qu’il était, un parti qui n’oublie personne ».
A 82 ans, l’ancien opposant historique qui avait promis « un changement radical des pratiques de gouvernement après 50 ans de dictature » fait l’objet de nombreuses critiques de la part des associations de droits de l’homme qui lui reprochent des atteintes à la liberté d’expression et quelque 200 morts au cours de manifestations réprimées par les forces de l’ordre.

 

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de