EL HADJI MALICK GUEYE, PRÉSIDENT DU PARTI LIBÉRAL ‘’ SÉNÉGAL DIEUM KANAM’’ ET PRÉSIDENT DU MOUVEMENT SOCIAL ISLAMIQUE DIEUM KANAM «Idy mérite respect et félicitations de la Nation»

Après 30 ans passés à l’extérieur, el Hadj Malick Guèye, président du parti libéral ‘’Sénégal dieum Kanam’’ et du mouvement social islamique Dieum Kanam, qui vit en Espagne et plus précisément à Madrid, manifeste son ambition politique qui est d’aller aux élections et les gagner. Il a abordé beaucoup de questions d’actualité. A savoir : l’émigration clandestine qui, selon lui, doit être le combat de l’union africaine. Il estime aussi que le président Idrissa Seck qu’il soutient mérite d’être félicité car il a laissé ses intérêts personnels pour venir répondre aux besoins de son pays au moment où le peuple a besoin de lui.
« J’ai fait 30 ans en Espagne. J’ai été le représentant du Tourisme en Espagne. Du temps du régime du président Abdou Diouf, j’ai beaucoup travaillé avec son gouvernement. C’était avec Tidiane Sylla alors ministre du Tourisme. L’idée d’ouvrir le CANDA de Saint-Louis venait de moi et je l’ai partagée avec mon pays, le Sénégal. Et nous avons beaucoup travaillé sur ça. Je suis le chef du parti ‘’IPL’’ (Parti libéral Sénégal dieum kanam). Ma qualité de chef de parti, mes ambitions ne peuvent être que d’aller vers des élections et les gagner. Tous les chefs de parti veulent un jour être élus par leur peuple pour gouverner. Les élections locales et la présidentielle de 2024 sont devant nous et nous les préparons activement ».
Mes projets pour le Sénégal
« Nous avons beaucoup de projets dans le domaine du social pour le Sénégal. Nous avons réfectionné beaucoup de mosquées à la Médina. Nous avons même eu le diplôme d’honneur pour services rendus à l’éducation décerné par feu Birame Sassoum Sy, le défunt maire de la Médina. Nous procédons également à la réfection et au nettoyage de plusieurs écoles au Sénégal. Durant des cérémonies comme le grand Magal de Touba et d’autres évènements religieux, nous offrons des bœufs » énumère El Hadj Malick Guèye en parlant de ses réalisations dans notre pays.
Le problème de l’émigration clandestine n’est pas celui du Sénégal seulement mais de toute l’union Africaine…
« Les Européens doivent respecter l’Union africaine et permettre à tout un chacun d’obtenir un visa d’entrée dans leur espace Schengen au moment où il en a le plus besoin. C’est ça l’unique solution pour éradiquer le phénomène du ‘’Barça, Barsakh’’. Il faut un ‘’Free entry’’ en Europe pour que les jeunes puissent visiter l’Europe. Tout le monde a le droit de voyager pour découvrir d’autres univers. Nos gouvernants doivent respecter le peuple qui les choisit pour les placer à la tête du pays. Aujourd’hui, toutes les nationalités sont confrontées à ce terrible fléau. Qu’ils soient sénégalais, gambiens, guinéens, ivoiriens etc. tous ces jeunes meurent dans l’océan. Toute l’Afrique devrait se lever pour faire face à l’Union européenne et trouver un accord avec l’espace Schengen afin que les Africains puissent entrer en Europe facilement comme les Européens entrent en Afrique » estime le président de l’IPL. P
« Je félicite le président Idrissa Seck et j’apprécie sa décision d’entrer dans le nouveau gouvernement »
« Le président Idrissa Seck est un politicien et un digne fils du Sénégal. Il a répondu à l’appel de son pays au moment où on avait besoin de lui. Il mérite respect et félicitations car il a laissé ses intérêts personnels pour venir apporter sa contribution au développement de son pays. J’ai une fois dit dans une de mes interviews que le président Idrissa Seck devrait tendre la main au président Macky Sall pour qu’ensemble, ils gouvernent le Sénégal au profit de tout le monde. Et je pense que cela ne pourrait rien gâcher dans ses ambitions de devenir un jour président de la République. Seul Dieu décide qui le sera. Rien ne pourra l’empêcher d’être le locataire du palais présidentiel. Le président Wade a été l’opposant du président Abdou Diouf pendant de longues années, il a été même son ministre d’Etat et cela ne l’a pas empêché d’être le président de tous les Sénégalais. Donc, pourquoi pas Idrissa Seck ? Accepter de prendre le poste de président du CESE après tout ce qui s’est passé aux élections précédentes, il faut être brave pour le faire. Le président Idrissa Seck est un homme qui a beaucoup de connaissances et je pense que le Sénégal doit en profiter, il y va de l’intérêt de tout un chacun » soutient en conclusion El Hadj Malick
Guèye.
Recueillis par Aïda MBOUP SEYE

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments