Demande de mise en liberté provisoire pour Guy Marius Sagna : un nouveau rejet du juge

L’activiste, membre du collectif Noo Lank, arrété le 29 novembre devant les grilles du Palais et placé sous de dépôt devra encore patienter avant de humer l’air de la liberté. Sa demande de mise en liberté provisoire introduite par ses avocats, le 30 janvier dernier, vient d’être rejetée. Libération Online qui donne l’information, le ministère public a remis son réquisitoire au doyen des juges qui l’avait saisie de cette demande.

Et c’est la deuxième fois que le parquet lui refuse une liberté provisoire. Au moment où ses camarades, arrêtés et placés sous mandat de dépôt pour presque les mêmes délits , ont tous recouvré la liberté.

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de