Concertations autour des réformes institutionnelles # Abdoulaye Wade se braque

Les concertations autour des réformes institutionnelles voulues par le Président Macky Sall risquent de se tenir sans le principal parti de l’opposition sénégalaise. Le parti démocratique sénégalais se pliera sans aucun doute à la lettre adressée par Abdoulaye Wade aux responsables du parti. Dans  ladite lettre, le Pape du Sopi demande à ses inconditionnels de ne pas trop s’épancher sur la question.

Toute déclaration sur le projet de réformes constitutionnelles initié par le Président Macky Sall est interdite à tous les responsables du Parti Démocratique Sénégalais. L’injonction est venue sous forme d’une missive du Président Abdoulaye Wade à partir de sa retraite française.

Dans ce message parcouru par nos confrères du quotidien l’As, il est écrit : « Macky Sall ne nous a pas consulté sur le projet de constitution et ne nous l’a pas envoyé officiellement. Nous entendons cependant des militants du Pds se prononcer  publiquement sur la question. C’est une grave erreur ». Les militants peuvent toutefois donner leur avis personnel, mais que cela n’engage pas le parti.

Selon Abdoulaye Wade, les libéraux ont des raisons de ne pas se prononcer sur cette affaire. « Je leur demande d’attendre jusqu’à ce que le chef de l’Etat notifie officiellement le document pour réunir les instances adéquates, organiser un débat démocratique et adopter la position du parti » a indiqué Abdoulaye Wade  dans sa lettre adressée aux responsables libéraux dont l’As a eu copie.

source: iGFM

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de