BAD: « Près de 50 millions d’Africains pourraient basculer dans l’extrême pauvreté en raison des conséquences économiques liées à la covid-19 »

Près de 50 millions d’Africains pourraient basculer dans l’extrême pauvreté en raison des conséquences économiques de l’épidémie due au coronavirus, estime la Banque africaine de développement (BAD) dans un rapport publié mardi 7 juillet.

Alors que les précédentes prévisions de l’institution tablaient sur le fait qu’un tiers des Africains, soit 425 millions de personnes, vivent sous le seuil de pauvreté (avec moins de 1,90 dollar par jour en parité de pouvoir d’achat) en 2020, l’impact de la pandémie devrait largement aggraver la situation, estime la BAD dans ses « perspectives économiques en Afrique ».

Selon elle, l’Afrique est, après l’Océanie, le continent le moins touché par la pandémie de Covid-19. Le continent et son 1,2 milliard d’habitants a passé la barre des 500 000 cas de contamination, dont plus de 11 700 morts, d’après le décompte, au 8 juillet, de l’université américaine Johns-Hopkins. Néanmoins, la crise économique mondiale déclenchée par la pandémie le touche de plein fouet…

 

 

 

 

 

 

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de