Sonko dans la peau du présidentiable…Khaf et Karim délaissés

Si l’élection présidentielle avait lieu ce dimanche, l’on trouverait au second tour, Macky Sall et…Ousmane Sonko. Khalifa Sall en prison et Karim Wade en exil sont devancés dans les sondages par le leader du parti Patriote du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef-Les Patriotes).

Absence de Karim et Khalifa sur le champ politique

L’adage qui dit « loin des yeux, loin du cœur » s’applique à Karim Wade et Khalifa Sall à l’approche de la présidentielle. Les électeurs ne peuvent pas voter pour des personnes incertaines et ne veulent pas perdre leur énergie dans un affrontement contre le pouvoir.

Karim

Volontairement absent, les électeurs l’ont vomi. Il se prélasse à Doha dans un oasis bien doré autour des méchouis avec son père et sa mère, et laisse ses partisans dans les lacrymogènes et les garde-à-vue. Les militants, bien qu’ayant une affection particulière pour le Gorgui Wade ne peuvent pas attendre indéfiniment quelqu’un qui ne participe pas au combat.

Khalifa

Il est victime de sa bêtise politique sur la caisse d’avance et il paye pour cela. Même si les militants et sympathisants pensent qu’il est victime d’un acharnement politique, son absence sur la scène politique a détourné les regards vers Ousmane Sonko qui séduit par ses invectives.

Sonko

« Moo ko Yoor », « Affaire bi yaw la »…Il est à la page et rafle tout sur son passage. Il séduit les mécontents et attire les indécis. La cause : le pouvoir a fait de lui le troisième homme à abattre…Et le peuple dépourvu de Karim et Khalifa a porté tout son espoir sur Sonko…