SCANDALE : Bignona – Près de 200 élèves mineures engrossées en moins de 2 ans

(Dakar) 200 élèves mineures ont été engrossées en moins de deux ans. Ces statistiques du service départemental de l’Action éducative en milieu ouvert (Aemo), à travers différents établissements scolaires de Bignona (Ziguinchor), concernent des filles âgées entre 11 et 15 ans.

Inquiétant et alarmant, ce tableau de la situation scolaire dans le département de Bignona (région de Ziguinchor). Près de 200 élèves mineures ont été victimes de grossesses. Dans ce vaste département de Ziguinchor, ces élèves, âgées entre 11 et 15 ans, ont constitué les cibles de prédilection d’adultes vicieux et lubriques. Et la colère des esprits puritains grimpe d’un cran, quand on leur précise que ces grossesses ont été enregistrées en moins de deux ans.

Adama Diop, chef du service départemental de l’Action éducative en milieu ouvert (Aemo): «En moins de deux ans, près de 200 jeunes filles, toutes élèves du département, ont été engrossées par des adultes qui ont bafoué les droits de ces mineures. Combinées, les statistiques des deux Inspections de l’éducation et de la formation de Bignona avoisinent les 200 élèves. La majeure partie de ces mères-filles sont issues des écoles primaires et la plus jeune est âgée de 11 ans.A cet âge, elle a plus de chance d’accoucher par césarienne.» Enfonçant le clou, Diop apprend que plusieurs d’entre elles ont été contraintes de quitter l’école. Dans son analyse, M. Diop regrette le silence coupable voire complice des adultes. «Ces grossesses contractées par des potaches âgées entre 11 et 12 ans, sont le fait d’adultes et curieusement, personne ne dit absolument rien», regrette le chef du service départemental de l’Aemo de Bignona qui déplore que des élèves ont été renvoyées de l’école, en application du règlement intérieur, selon lequel, une fois que vous doublez la classe, vous êtes renvoyé, sans tenir compte de la loi d’orientation qui voudrait que l’élève reste à l’école jusqu’à l’âge de 16 ans.

Laisser un commentaire