Présidence de la Fifa : Michel Platini placé (temporairement) sur le banc des remplaçants

platini-fifa-suspension-candidature-presidence

 

La candidature de Michel Platini à la présidence de la Fifa ne pourra être examinée qu’après la fin de sa suspension de 90 jours, le 5 janvier. Une décision qui pourrait lui permettre de se présenter à l’élection du 26 février.

 

 

 

La Fifa, dans la tourmente après une cascade de révélations sur des affaires de corruption, a décidé de mettre temporairement de côté la candidature de Michel Platini, jusqu’à présent favori pour prendre la présidence de l’instance dirigeante du football mondial. Sa candidature ne pourra pas être examinée avant la fin de sa suspension de 90 jours, le 5 janvier, sauf si la sanction est levée d’ici là, a décidé le comité exécutif de la Fifa réuni mardi 20 octobre à Zurich. L’élection du prochain président de la Fifa est, elle, maintenue au 26 février.

 

L’ancien meneur de jeu des Bleus avait déposé sa candidature le 8 octobre, juste avant sa suspension par la commission d’éthique de la Fifa en raison de doutes sur la légalité d’un versement de deux millions de francs suisses (1,8 million d’euros) reçus du président de la Fifa Joseph Blatter en 2011.

 

Pour l’heure, le seul candidat recevable au siège de président de la Fifa est le prince jordanien Ali, seul adversaire de Joseph Blatter lors de sa dernière réélection, le 29 mai. Mais Michel Platini n’est pas totalement hors jeu, sa candidature n’étant que temporairement écartée.

 

Les autres postulants à la présidence de la Fifa ont jusqu’à lundi 26 octobre minuit pour déposer leurs candidatures, parrainées par au moins cinq fédérations.

 

Une limite d’âge et de mandats

 

La commission des réformes de la Fifa a également fait deux propositions fortes à la suite de cette réunion. Il y aura désormais une limite d’âge de 74 ans pour les membres de la Fifa et surtout de 12 ans en poste, soit trois mandats de quatre ans pour le futur président. Pour rappel, Sepp Blatter avait été réélu le 29 mai pour un 5e mandat, à l’âge de 79 ans, alors qu’il était en poste depuis 1998.

 

Ces propositions doivent encore être formalisées lors du prochain comité exécutif de la Fifa, les 2 et 3 décembre, et seront soumises au vote du Congrès de la Fifa le 26 février à Zurich.

 

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de