Portrait-Présidentielle 2019 : Sonko, le patriote

Monsieur Ousmane SONKO, Président du parti politique PASTEF-Les Patriotes (Patriotes du Sénégal pour l’Ethique, le Travail et la Fraternité), créé en janvier 2014, est né le 15 juillet 1974 à Thiès.

Il est actuellement député à l’Assemblée nationale sénégalaise et y représente la Coalition NDAWI ASKAN WI/ Alternance du Peuple à l’Assemblée Nationale, depuis juillet 2017. De parents originaires de la Casamance, du Baol et du Fouta, Monsieur Ousmane SONKO passe une partie de son enfance à Thiès où il fait sa scolarité, avant d’entamer un cursus universitaire à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal, suite à l’obtention du Baccalauréat en 1993.

A l’Unité de Formation et de Recherche (UFR) des sciences juridiques de cette université, il décroche un diplôme de spécialisation en droit publique.

Brillant étudiant, il sort major de sa promotion au concours d’entrée à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) du Sénégal après une maîtrise en droit publique à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis en poche.

En 2001, il termine sa formation à l’ENA, section « Impôts et Domaines » et intègre l’administration par un premier poste au Centre des Services fiscaux de Pikine.

En 2003, il obtient un Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA), en Finances publiques et fiscalité, à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Monsieur Ousmane SONKO débute sa carrière comme Inspecteur des Impôts et des Domaines.

Il a été Vérificateur fiscal et Chef de Brigade de vérification fiscale, chargé du secteur immobilier. En outre, il a exercé la fonction d’auditeur interne à la Direction du Contrôle Interne (DCI) de la Direction Générale des Impôts et des Domaines (DGID, chargé de la rédaction de la charte de déontologie de la DGID, lors de sa radiation par décret No 2016-1239 du Président Macky Sall pour « Manquement a l’obligation Discrétion professionnelle ».

Cet épisode largement relayé par la presse sénégalaise a permis de révéler Monsieur Ousmane SONKO au grand public.

Sur le plan syndical, Monsieur Ousmane SONKO a créé le Syndicat Autonome des Agents des Impôts et Domaines (SAID), après seulement trois ans passés dans l’Administration.

Il en est le premier Secrétaire Général d’avril 2005 à juin 2012.

De juin 2012 à août 2016, il est le Secrétaire Général honoraire de ce syndicat qui lui a permis de mener des luttes victorieuses, soldées par des résultats permettant d’améliorer considérablement les conditions de travail des agents de la DGID.

Sur le plan politique, Monsieur Ousmane SONKO incarne sans aucun doute le renouveau.

Bon nombre d’observateurs avertis le présentent comme le précurseur d’un nouveau type d’homme politique imprégné de valeurs comme l’intégrité, le courage et la détermination.

Maîtrisant parfaitement les sujets de politique, il prône la moralisation de la vie politique et la défense des intérêts supérieurs du Sénégal.

Sa probité reconnue par la plupart de ses anciens collègues, est confirmée par ce témoignage poignant de cet ancien Inspecteur des impôts à la retraite, Monsieur Ibrahima DIOP : « Quand il débarquait ici, j’étais à trois ans de la retraite. C’est une fierté pour l’administration sénégalaise : un homme bon, travailleur et qui croit foncièrement en Dieu ».

Son ancien professeur de la 6ème à la 3ème, Monsieur Daouda GUEYE, abonde dans le même sens :

« Je parle sous la casquette de l’enseignant qui a eu dans sa classe l’élève Ousmane Sonko. Je voudrais rassurer, pas seulement les Mbourois, mais chaque Sénégalais sur les convictions et les principes de Ousmane SONKO. Son attitude et sa posture ne datent pas d’aujourd’hui et ne sont guère liées à un contexte politique. Je l’ai connu ainsi, alors qu’il n’avait que 14 ans. Ceux qui l’ont eu dans leur classe peuvent en témoigner.

En tant qu’enseignant, ce que j’ai retenu de lui, c’est son aptitude à s’opposer à toute forme d’injustice, qu’elle vienne de l’enseignant ou de ses camarades.

Sa radiation de l’administration n’a pas été une surprise pour moi car il n’a jamais été insensible face à l’injustice, d’où qu’elle puisse émaner ».

Enfin, au plan sportif, Monsieur Ousmane SONKO est un pratiquant du football, du karaté, de la gymnastique et du basket.

Ses proches le présentent comme un homme pétri de talent en basket. Il aurait pu faire une brillante carrière dans ce domaine, mais la priorité accordée à ses études, finit par prendre le dessus.

Son humour et son esprit taquin est connu de ses proches et surtout de sa famille. Décrit comme un papa poule par sa famille, il est toujours peiné par la situation de la petite enfance et surtout des enfants de la rue. C’est dans ce registre qu’il a décidé faire un virement automatique du tiers de son salaire au bénéfice de la pouponnière de Kaolack.