Le président du Gabon Ali Bongo hospitalisé à Riyad après un « malaise »

Ali Bongo, le président du Gabon, a été hospitalisé mercredi à Riyad à la suite d’un « malaise », a annoncé la présidence dimanche soir. Il se trouvait en Arabie saoudite pour assister au forum économique Future Investment Initiative.Le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, est hospitalisé depuis mercredi dans un hôpital de Riyad, en Arabie saoudite, après un « malaise », a indiqué dimanche 28 octobre la présidence du Gabon. « Son Excellence le président de la République Ali Bongo Ondimba a eu un malaise lors de son séjour à Riyad », a déclaré dimanche soir le porte-parole de la présidence, Ike Ngouoni Aïla Oyouomi, dans une déclaration transmise à l’AFP. »Les médecins qui l’ont consulté ont alors diagnostiqué une fatigure sévère due à une très forte activité ces derniers mois », a encore indiqué Ike Ngouoni Aïla Oyouomi, précisant que les médecins lui ont prescrit un « repos médical ».Ali Bongo, 59 ans, était en Arabie saoudite pour assister au forum économique Future Investment Initiative (FII). Mercredi soir, le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane lui a rendu visite à l’hôpital King Faisal, a souligné jeudi l’agence de presse officielle saoudienne (SPA).Selon la présidence gabonaise dimanche, Ali Bongo Ondimba « va mieux et se repose en ce moment-même à l’hôpital » à Riyad. Son porte-parole a appelé à la « vigilance » contre les « fake news », après qu’une télévision camerounaise eut annoncé samedi en direct qu’Ali Bongo était décédé, sans apporter aucun élément de preuve.Ali Bongo Ondimba est au pouvoir depuis 2009 au Gabon, après avoir succédé à son père, qui dirigeait le pays depuis 1967.