Le président Abdoulaye Wade vaincu…2 fois

Abdoulaye Wade a été battu en 2012…Par le peuple. Et en 2019, il a été désavoué par le même peuple.

Abdoulaye Wade doit comprendre que le peuple Sénégalais n’est pas un mouton qu’on traîne par la force des propos. Le peuple l’a suivi en 2000 et 2007 mais l’a viré en 2012. Et il ne l’a pas non plus suivi en 2019 malgré ses appels au boycott-sabotage.

Wade le papa gâteux

Wade a été battu deux fois par le peuple…Et deux fois à cause de son fils qui l’a « diabolisé ».

Le peuple a viré Wade par la faute de Karim. En 2012 à cause de la dévolution monarchique et en 20109 à cause de la soif insatiable de Karim à vouloir se présenter à tout prix à la présidentielle. Et Wade, voulant l’imposer de force, a été désavoué par le peuple.

Wade isolé

En cette veille de la présidentielle, le président Wade s’avoue vaincu car son plan de sabotage n’a pas été suivi par le peuple. Il est poussé en cela par les faucons du PDS (Me Amadou Sall et Oumar Sarr) qui cherchent à imposer leur suprématie à la tête du PDS. Et le président Wade, disqualifié par le pouvoir et son peuple, se retrouve seul et isolé. Sa tournée pour sa campagne de boycott a été interrompue sans raison et reportée sine die.

Wade et le PDS

L’avenir du PDS est hypothéqué avec cet échec de Wade et de son fils. Le mythique parti est devenu orphelin de leader et pauvre. Les ressources manquent et Karim le prince héritier s’est signalé par son absence et son incapacité à faire face à ses adversaires…