La DSCOS détachée au ministère des Forces Armées : Sidiky Kaba le« justicier » des litiges fonciers qui gênent le président Macky Sall

Avec la formation du nouveau gouvernement à l’entame de la gouvernance
« Macky 2 », la mutation d’un ministre en cache certainement une autre, et
pour cause. En effet, la mise en place de la Commission Nationale de Réformes
Foncières (CNRF) et les difficultés révélées dans sa mise en œuvre ont permis
au président de la République d’en savoir plus sur l’ampleur des litiges qui
mettent pour la plupart, l’Etat au banc des accusés. Entre les titres fonciers, les
baux et les permis d’occuper dont beaucoup de compatriotes et d’héritiers
sont titulaires, certains services déconcentrés de l’Etat ont été pointés du doigt
comme de vils fossoyeurs. Dans ce régistre des récriminations, la SN-HLM ; la
DSCOS ; le Cadastre ; le service des Domaines et l’Urbanisme occupent la
première marche du podium. Il suffit d’ailleurs d’un déplacement dans le
département de Rufisque plus particulièrement, pour s’en rendre compte. Et
cela, en dépit du fait que la mission principale de la DSCOS consiste à surveiller
et contrôler l’occupation régulière des sols. Mais la nomination du ministre Sidy
Kaba aux Forces Armées, précédée du détachement de la DSCOS de la
Primature au profit de sa tutelle, pourrait être interprétée comme une volonté
du président Macky Sall de restituer les titres usurpés à leurs ayants-droits. Il
faut aussi rappeler que Sidiky Kaba avait déjà reçu plusieurs requêtes et
dénonciations venant de parties civiles lésées par le truchement de procès trop
controversés. Et c’est le cas de la famille de feu Mandiaye Thiandoum dont le
titre mère 1107/R sis à Ndiakhirate, dans la commune de Bambilor est tombé
bizarrement dans le portefeuille foncier de la SN-HLM. Il s’y ajoute le scandale
avec un préjudice estimé à 94 milliards F Cfa dont le directeur des Domaines
Mamadou Mamour Diallo est accusé présentement. Donc outre sa mission de
régir les forces de défense et de sécurité, le nouveau ministre des Forces
Armées aura également la tâche de tirer la lumière sur les actes de la DSCOS
concernant tous les litiges fonciers qui impliquent la responsabilité de l’Etat, et
qui gênent apparemment le président de la République.
Mamadou SALL