Khelcom 2018 : le Khalife général des Mourides décerne un satisfecit à Cheikh Amar

Le patron de «Tse», Cheikh Amar, était ce week-end, à Khelcom, pour superviser les récoltes dans les champs de son guide spirituel, feu Serigne Saliou Mbacké. Comme les années précédentes, la moisson a été très bonne. À l’occasion, le Khalife général des Mourides a décerné un satisfecit à Cheikh Amar.

L’homme d’affaires Cheikh Amar a cette année encore, honoré de sa présence les vastes domaines agricoles de Khelcom. Le patron de «Amar Holding» était en compagnie du guide religieux, Serigne Saliou Ndiouroul et du ministre de l’Agriculture en charge également de l’équipement rural, à la tête d’une forte délégation, composée de plusieurs Directeurs généraux et chefs de services relevant de son département.

Au cours de cette tournée, le Pdg de «Amar Holding», «Diawrigne» de ces récoltes, a sillonné dans la journée du 13 octobre dernier, plusieurs champs d’arachide et de mil s’étendant à perte de vue sur ces terres bénies par son guide spirituel, feu Serigne Saliou Mbacké, ibn Khadim Rassoul. À l’escale de la localité de Darou Salam, Cheikh Amar s’est rendu au domicile de Serigne Saliou Ndiouroul. Après avoir taillé bavette avec ce haut dignitaire mouride, il s’est rendu, en sa compagnie, à Darou Khoudoss, chez Serigne Moustapha Lakran, puis à Darou Chako. Cette étape, la dernière de cette visite de terrain, a été l’occasion pour Serigne Saliou Ndiouroul d’adresser ses remerciements au ministre de l’Agriculture qui, l’année dernière, avait mis à la disposition du domaine de Khelcom, des semences certifiées. Pour le marabout, Pape Abdoulaye Seck est dans le temps de l’action et est de ces responsables qui ont le sens de la parole donnée.

Dans ce sillage, Cheikh Amar a décerné un satisfecit à l’ensemble des talibés mobilisés comme un, pour répondre à l’appel du Khalife général des Mourides, pour la réussite de l’édition 2018 de Khelcom. Dans son speech, le Pdg de «Amar Holding» a réitéré sa volonté de poursuivre cette mission à lui confiée par son guide spirituel, feu Serigne Saliou Mbacké. Dans la foulée, il a rappelé les liens séculaires qui unissent sa famille à celle de Serigne Touba. La veille, Cheikh Amar, accompagné de Serigne Khassim Mbacké, petit-fils de Serigne Bassirou Mbacké Khadimou Rassoul, s’était rendu chez le Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké Bachir, pour une visite de courtoisie, communément appelée « ziar ». Accueilli avec tous les honneurs, le patron de «Tse» a été adoubé par la plus haute autorité de la confrérie mouride. Serigne Mountakha Mbacké l’a félicité pour tous les efforts entrepris sur fonds propres, pour le rayonnement de la philosophie du Mouridisme, basée sur le culte du travail.

Le Khalife général a rappelé à l’assistance qu’il a été, dans une passé récent, «Diawrigne» de ces récoltes. Pour le guide religieux, point d’émergence sans modernisation de notre agriculture. Aussi a-t-il encouragé l’actuel «Diawrigne» qui, très tôt, s’est engagé dans cette voie du véritable développement, à travers sa marque de tracteurs, «Massey Ferguson». «Toutes ces initiatives qui cadrent avec la vision du chef de l’État, visent en réalité, à faire du Sénégal un pays moderne, résolument tourné vers le progrès», a dit le Khalife général des Mourides.