Karim ne respecte pas les Sénégalais et le Sénégal

Karim ne respecte pas les sénégalais. Voici un politicien qui à sa choisi sa liberté et fuit le combat politique. Il s’annonce trois ans plus tard comme étant le libérateur du peuple. Au nom de quoi ou de qui ?

Fils de Wade

C’est le fils de Wade. Mais est-il comme son père ? Ce jeune métis qui a rejeté la langue nationale du Sénégal pendant 45 ans, s’est dit à sa 46ème année alors qu’il était en prison (2014) qu’il devait apprendre à parler la langue de ces indigènes qui était une condition sine qua non pour les diriger…Et quand il lui fut donné une occasion, il a quitté le pays sans penser à ses partisans qui croupissait encore en prison.

Et aujourd’hui comme par extraordinaire, il se présente comme l’alternative la plus crédible. Dites à Khalifa de choisir un pays d’exil pour échapper à la prison. Il n’ira nulle part et préférera rester en prison comme tout bon sénégalais qui se sent chez soi même à Rebeuss.

Qu’a-t-il fait comme réalisations ?

Les Sénégalais sont-ils complexés devant les blancs ou les métis ? De Senghor à Wade en passant par Diouf, tous ont eu des femmes blanches ou métisses. Même les opposants, Cheikh Anta Diop, Amath Dansokho avaient des femmes venues de l’occident, des blanches. Une femme blanche c’était le passeport pour le pouvoir. Et les métis étaient aussi craints que les blancs. Et c’est l’effet Karim. Demandez à tout karimiste pourquoi il aime Karim. Il ne vous citera aucune réalisation et ne vous dira pas pourquoi.  C’est le complexe du Sénégalais « Bougnoul ».Le facteur « martyr » joue aussi car le Sénégalais n’aime pas les opprimés. Ce qui réussi très bien à Sonko et Khalifa qui montent sans les sondages. Mais eux ont préféré rester et affronter le pouvoir. Mais Karim a fui…