Faux billets de banque : Thione Seck et son co-accusé feront face au juge le 25Avril prochain

Le procès du grand parolier Thione Ballago Seck et son présumé complice se
tiendra la semaine prochaine. C’est dans le cadre du dossier des faux billets de
banque qui lui avait valu un séjour de 9 mois à la prison de Rebeuss, avant qu’il
n’obtienne une liberté provisoire pour des raisons liées à sa santé dégradante à
l’époque. Un dossier dont l’instruction aura duré 4 années et c’est maintenant
que le juge d’instruction vient de prendre une ordonnance de renvoi devant la
police correctionnelle. C’est ainsi que le parquet qui s’est saisie de l’affaire a dû
procéder à son enrôlement devant le juge de la 2 ème Chambre correctionnelle.
Donc tout est fin prêt pour l’artiste et son acolyte Malien du nom d’Ablaye Djité
pour comparaître devant la barre le jeudi 25 Avril prochain. A rappeler que
l’affaire des faux billets qui met Thione Seck et compagnie au banc des accusés
remonte en 2015 lorsque des éléments de la section de recherches ont été mis
au parfum d’activités délictuelles que mènent les membres d’un réseau de
faussaires. Pris en filature pendant quelques temps pour épier leurs moindres
déplacements, les limiers avaient réussi à les arrêter. A l’époque, les
enquêteurs avaient déclaré avoir trouvé au domicile du père de Wally Seck, 50
millions d’euros soit environ 32,5 milliards F Cfa. Mais pour se défendre, il avait
expliqué la présence d’une telle somme par un acompte qu’il aurait perçu sur
un contrat qu’il venait de signer sans savoir qu’il était en possession de faux
billets de banque. Mieux, Thione Seck dira même qu’il était victime d’une
cabale ourdie contre lui pour le jeter en pâture. Au juge maintenant
d’apprécier sa « plaidoirie » devant les chefs d’accusation d’association de
malfaiteurs, de fabrication de signes monétaires, de tentatives d’escroquerie et
de blanchiment d’argent. Toutefois, il est plus chanceux que son co-accusé qui
n’a jamais bénéficié d’une liberté provisoire malgré ses multiples demandes
formulées sans aucune suite favorable.