En prélude à son 2éme colloque : L’AIS soutiendra tout candidat qui….

 

Le modèle idéal de candidat est celui qui cultive la paix, travaille pour la cohésion sociale te le développement économique, la préservation de l’héritage culturel et religieux, et l’Ais qui compte peser de son poids lors des prochaines élections promet d’évaluer les prétendants avant de donner un consigne ou soutien en faveur d’un candidat :
L’Association Islamique pour servir le Soufisme (AIS) comme nous le connaissons, a rayonné lors de son dernier colloque tenu sous le thème « l’Islam et la paix ». Cette association qui prône le Soufisme continue d’œuvrer sur le chantier de nos grands érudits à travers ses membres dynamiques qui sont engagés à réconforter la position du Sénégal en tant que pays modèle dans l’Islam confrérique qui en constitue le socle de sa stabilité sociale.
Le modèle idéal de candidat est celui qui cultive la paix, travaille pour la cohésion sociale te le développement économique, la préservation de l’héritage culturel et religieux, et l’Ais qui compte peser de son poids lors des prochaines élections promet d’évaluer les prétendants avant de donner un consigne ou soutien en faveur d’un candidat :
L’Association Islamique pour servir le Soufisme (AIS) comme nous le connaissons, a rayonné lors de son dernier colloque tenu sous le thème « l’Islam et la paix ». Cette association qui prône le Soufisme continue d’œuvrer sur le chantier de nos grands érudits à travers ses membres dynamiques qui sont engagés à réconforter la position du Sénégal en tant que pays modèle dans l’Islam confrérique qui en constitue le socle de sa stabilité sociale.

Serigne Mame Cheikh Mbacké Khadim Awa Bâ, président de l’Association Islamique pour servir le Soufisme (AIS) a intervenu par rapport la deuxième édition de leur colloque annuel dont le thème porte sur « la Citoyenneté et la Coexistence pacifique » et qui se tiendra le jeudi 21 février 2019 au CICES.
Cet événement d’une ampleur internationale verra la participation de grandes figures de l’islam au Sénégal et dans le monde. Ce sera l’aubaine pour l’AIS, dans un contexte politico-social tendu, de calmer les ardeurs et de contribuer à apaiser le lendemain des élections. Le thème choisi révèle largement le souci de l’AIS à œuvrer pour une cohésion sociale durable. Cette cohésion ne peut avoir lieu sans une bonne dose de citoyenneté et une belle coexistence pacifique. C’est la où intervient exactement les enseignements de nos vénérés CHEIKH à travers le Soufisme.

Les questions liées à l’exploitation des ressources pétrolières et gazières ne seront pas laissées en rade, d’autant plus que la remarque est que ces ressources naturelles sont souvent synonymes de problèmes sociaux et ne favorisent pas souvent le développement dans la plupart des pays africains qui en produisent. Pour permettre au Sénégal de se démarquer de cette « malédiction du pétrole », l’AIS appelle à une vigilance des acteurs et de la société sur cette manne.
L’AIS à travers son Président Serigne Mame Cheikh Mbacké, renouvelle son engament à demeurer sur le qui-vive pour veiller en permanence sur l’Islam et sur l’héritage laissé par nos guides confrériques. Ainsi, elle est prête à braver tout ce qui tentera de menacer ce legs qui, jusqu’ici, à contribuer à avoir un Sénégal uni et apaisé.

Serigne Mame Cheikh Mbacké Khadim Awa Bâ, président de l’Association Islamique pour servir le Soufisme (AIS) a intervenu par rapport la deuxième édition de leur colloque annuel dont le thème porte sur « la Citoyenneté et la Coexistence pacifique » et qui se tiendra le jeudi 21 février 2019 au CICES.
Cet événement d’une ampleur internationale verra la participation de grandes figures de l’islam au Sénégal et dans le monde. Ce sera l’aubaine pour l’AIS, dans un contexte politico-social tendu, de calmer les ardeurs et de contribuer à apaiser le lendemain des élections. Le thème choisi révèle largement le souci de l’AIS à œuvrer pour une cohésion sociale durable. Cette cohésion ne peut avoir lieu sans une bonne dose de citoyenneté et une belle coexistence pacifique. C’est la où intervient exactement les enseignements de nos vénérés CHEIKH à travers le Soufisme.

Les questions liées à l’exploitation des ressources pétrolières et gazières ne seront pas laissées en rade, d’autant plus que la remarque est que ces ressources naturelles sont souvent synonymes de problèmes sociaux et ne favorisent pas souvent le développement dans la plupart des pays africains qui en produisent. Pour permettre au Sénégal de se démarquer de cette « malédiction du pétrole », l’AIS appelle à une vigilance des acteurs et de la société sur cette manne.
L’AIS à travers son Président Serigne Mame Cheikh Mbacké, renouvelle son engament à demeurer sur le qui-vive pour veiller en permanence sur l’Islam et sur l’héritage laissé par nos guides confrériques. Ainsi, elle est prête à braver tout ce qui tentera de menacer ce legs qui, jusqu’ici, à contribuer à avoir un Sénégal uni et apaisé.