De Groves à Neymar : la folle inflation des transferts

Neymar Jr, Ousmane Dembelé et Kylian Mbappé : ces trois transferts – dont deux à l’actif du PSG – ont hissé le mercato 2017 à un niveau financier sans précédent.

Trois transferts pour plus de 540 millions d’euros : le millésime 2017 du mercato est sans précédent dans l’histoire du football. Le Qatar y est pour beaucoup en mettant 402 millions d’euros sur la table pour attirer Neymar, la star du FC Barcelone, et Kylian Mbappé, le jeune prodige de Monaco, vers le PSG (le transfert de ce dernier, sous la forme d’un prêt avec option d’achat, n’est pas encore officiellement confirmé).

En comparaison, les 148 millions d’euros dépensés par le Barça pour recruter le buteur français du Borussia Dortmund Ousmane Dembelé font presque pâle figure. Pourtant, cette somme aurait permis au club catalan de s’offrir deux Zinedine Zidane en 2001 (sans tenir compte de l’inflation).

Cette flambée des prix des transferts a amené certaines figures du football, comme le président de l’Olympique lyonnais, Jean-Michel Aulas, à dénoncer une « bulle dangereuse » qui contribuerait à déséquilibrer le football professionnel au profit des quelques rares clubs capables de sortir autant d’argent de leur poche.

L’argument n’est pas nouveau. Mais, la valeur des trois « super-transferts » de 2017 dépasse celle de dix transferts emblématiques de ces 30 dernières années.